contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Macky Sall : "Il appartient aux futurs députés de désigner le président de l’Assemblée nationale"





Macky Sall : "Il appartient aux futurs députés de désigner le président de l’Assemblée nationale"
Le président de la République, Macky Sall, a affirmé vendredi à Dakar que la désignation du président de l’Assemblée nationale est du ressort des futurs députés qui seront élus à l’issue des élections législatives du 1-er juillet dont la campagne électorale s’ouvre dimanche prochain.

‘’Je peux avoir ma volonté, je peux avoir mon désir, mais comme on a dit une Assemblée de rupture, c’est donc aux futurs députés, qui vont venir d’horizons divers, de choisir leur président d’Assemblée (nationale)’’, a notamment dit M. Sall.

Il s’exprimait au cours d’une réunion de lancement de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, majorité présidentielle) en direction de la campagne électorale des législatives du 1-er juillet prochain.

Des personnalités comme Moustapha Niasse, tête de liste nationale de BBY, Ousmane Tanor Dieng (Parti scoliaste), Idrissa Seck (Rewmi), Cheikh Tidiane Gadio (Luy Jot Jotna), Ibrahima Fall (Taxaw Temm), Doudou Ndoye (mouvement Jammo) et l’ensemble des candidats qui étaient encore dans l’opposition lors du premier tour de la dernière élection présidentielle du 26 février dernier ont pris part à cette rencontre.

‘’C’est clair, il appartient aux futurs députés d’élire le prochain président de l’Assemblée nationale. Les gens ont dis qu’ils ne veulent plus un Parlement où les députés passent leur temps à applaudir, ou manifester leur soutien au Chef de l’exécutif. Donc, il faut tout changer’’, a préconisé le Chef de l’Etat.

Selon lui, le débat doit être orienté vers d’autres enjeux que la présidence de la Chambre basse du Parlement. ‘’C’est un débat qu’on soulève pour nous divertir. Le débat n’est pas de savoir qui va être président de l’Assemblée nationale, qui va diriger tel groupe parlementaire. L’essentiel est comment faire pour avoir une majorité confortable au Parlement’’, a précisé Macky Sall.

Pour le Chef de l’Etat, ceux qui veulent une cohabitation lors de la prochaine législature ne souhaitent pas que le gouvernement poursuive sa politique de rupture dans la gouvernance politique et économique du pays.

En réponse à la question de savoir s’il comptait descendre sur le terrain pour battre campagne en faveur de la majorité présidentielle, le Président Sall a déclaré : ‘’Il faut que je sois en contact permanent avec les populations lors de la campagne. Je ne vais pas rester les bras croisés. Je ne vais pas me cacher sous des tournées ou visites économiques, mais je ferai ce que j’ai à faire pour avoir une majorité à l’Assemblée.’’

PiccMi.Com

Samedi 9 Juin 2012 - 12:56



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.