contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Macky Sall au Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie en Arménie



Le chef de l’Etat est arrivé hier, mercredi 10 octobre, au pavillon d’honneur de l’aéroport international de Erevan à 18h locale (GMT+4), a annoncé la présidence de la République dans un communiqué. Macky Sall a été accueilli par le ministre Arménien des affaires étrangères. Le chef de l’Etat participe au sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) dans la capitale arménienne.



Le sommet sera marqué par l’élection d’un nouveau secrétaire général.
Le 17ème sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) s’ouvre jeudi à Erevan, la capitale arménienne, sur fond d’incertitude quant à la reconduction de la Canadienne Michaëlle Jean, candidate pour un second mandat à la tête de l’instance francophone.
La rencontre de deux jours devrait de toutes les manières consacrer l’élection d’une nouvelle secrétaire générale à la tête de l’OIF, seules deux candidatures féminines ayant été enregistrées, dont celle de la SG sortante.
Michaëlle Jean, qui postule à un nouveau mandat, pourrait voir ses plans contrariés par la ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo.
La nouvelle élue conduira la destinée de l’OIF pour 4 ans, sachant que Mme Jean, élue par la Conférence des chefs d’Etat en 2014 lors du Sommet de Dakar, est éligible à un autre mandat.
Mais la reconduction de la SG sortante de l’OIF “reste presque impossible puisque le gouvernement canadien a fait part de son intention de soutenir le candidat +consensuel+ de l’Afrique”, apprend-on de journalistes présents aux assises de l’UPF et accrédités également pour le Sommet.
L’essentiel des discussions tenues en marge des travaux des assises tournent autour du choix du gouvernement de “lâcher Michaëlle Jean au profit de la Rwandaise”, suivant des informations de journaux canadiens consultés sur place.
Il y a aussi que Louise Mushikiwabo avait été désignée comme candidate de l’Union africaine lors du dernier sommet des chefs d’Etat de juillet dernier à Nouakchott, en Mauritanie.
Or, le secrétaire général de l’OIF est en général élu par la Conférence des chefs d’Etat de l’OIF “de manière consensuelle”, renseigne le journaliste Abdoulaye Thiam, président de la section sénégalaise de l’Union de la Presse francophone (UPF), qui a couvert près d’une dizaine de sommets de l’OIF.
Sans compter qu’il y a quelques semaines, le président français Emmanuel Macron avait également fait part de sa décision de soutenir la candidature de la Rwandaise. Autant de facteurs qui ne favorisent pas une éventuelle reconduction de l’ancienne gouverneure générale de Québec à la tête de l’organisation francophone.
Dans la capitale arménienne qui a fait peau neuve pour l’occasion, les drapeaux des pays membres comme des pays observateurs flottent à travers les principales artères, à côté du drapeau arménien.
Plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement, dont le président Macky Sall, sont attendus dans ce pays du Caucase du Sud situé entre l’Europe et l’Asie, à une altitude moyenne de 1800 m au-dessus de la mer. (Avec Seneactu)

PiccMi.Com

Jeudi 11 Octobre 2018 - 12:42



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.