contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Macky Sall reproche à Samuel Sarr d’avoir la mémoire courte



Lors de son face-à-face avec les députés mercredi dernier, le ministre de l’Energie Samuel Sarr avait égratigné le leader de l’Alliance pour la République (Apr), en laissant entendre que du temps où ce dernier était à sa place, il n’avait rien fait à la tête de ce département.



Macky Sall reproche à Samuel Sarr d’avoir la mémoire courte
Profitant de son séjour dans son fief politique pour lancer l’opération de nettoiement Fatick ville propre, Macky Sall a reproché à Samuel Sarr d’avoir la mémoire courte en faisant une telle déclaration. «J’ai entendu le ministre de l’Energie Samuel Sarr dire que même Macky Sall, quand il a été ministre, n’a pas fait un mètre de fil électrique. Sa mémoire est courte. La centrale C4 du Cap des biches, Kounoune 1, a été lancée pendant notre passage à ce ministère, sans compter la mise en service d’un certain nombre d’ouvrages dont Manantali et également d’autres projets qu’il serait long et fastidieux de détailler ici comme la ligne 90 voltes Sococim-Mbour et d’autres choses énormes …», a déclaré le maire de Fatick, Macky Sall.

Par rapport à la date du 15 août an­noncée par le ministre de l’Ener­gie comme la fin probable des dé­les­tages, le président de l’Apr dit ne pas y croire et pense que, si on res­pecte les Sénégalais, on doit éviter de donner des dates qui ne correspondent à rien du tout. De l’avis de l’ancien président de l’Assemblée nationale, «le débat n’est pas de dire qui a fait et qui n’a pas fait. Le débat, c’est de produire de l’électricité à un coût accessible pour les ménages. Il ne s’agit pas de chercher des boucs-émissaires ou de dire que M.X n’avait pas fait ceci. Le Sénégal a besoin de l’électricité pour son économie et sa sécurité». Et d’ajouter : «Je sais que c’est difficile. Je n’essaie pas de mettre en difficulté le gouvernement, mais on ne peut pas continuer à faire souffrir les Sé­né­galais comme ça. Il faut que toutes les énergies soient mises à contribution pour régler définitivement ce problème, sinon cela va poser de gros problèmes à notre pays et qui seront à l’origine de graves difficultés sociales… Aujourd’­hui, on doit se rendre à l’évidence qu’il y a un échec dont il faut tirer le bilan et rectifier. Les responsables de cet échec doivent être sanctionnés par les Sénégalais le moment venu.»

Au Président Wade qui, lors de sa récente sortie à partir des Usa, a lié la recrudescence des délestages électriques à un sabotage, Macky Sall se demande ce qu’il attend pour arrêter ces «saboteurs» et les mettre hors d’état de nuire. Selon le leader de l’Apr, cette déclaration du chef de l’Etat n’est qu’un simple alibi qui cache mal les carences d’un régime qui a atteint ses limites.

Lasquotidien.Com

Lundi 26 Juillet 2010 - 07:39



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.