contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Magal 2011 : Touba se prépare à accueillir les pèlerins



Touba - Le Magal est bien parti, aussi bien pour les résidents de Touba, que pour les disciples vivant en dehors de la ville sainte. Aux environs de la grande mosquée et au niveau de certains quartiers, tous les jours depuis l’apparition de la lune et la déclaration du Khalife général, dans la capitale du Mouridisme, deuxième ville du Sénégal, les préparatifs sont visibles pour accueillir cet événement-phare dans la vie du pays.



Magal 2011 : Touba se prépare à accueillir les pèlerins
L’odeur du café, qui embaume l’atmosphère, pousse le visiteur à en goûter une tasse tendue par une main inconnue, l’arome puissant du clou de girofle contribue à lui donner un goût unique, tandis que les « Khassaides » et les grandes expositions du Mouridisme initiées par les Hizbut Tarqyyah, en collaboration avec le comité d’organisation du Magal, déjà en place, ont fini de planter le décor aux alentours de la grande mosquée de Touba.

L’engouement est perceptible et la fièvre des préparatifs pour la célébration du 18 Safar ne laisse personne indifférent. Dans toutes les concessions et au niveau des grands axes menant au marché Ocass, le va-et-vient est incessant, chacun préoccupé par son business mais aussi par la nécessité de mettre les pèlerins à l’aise, afin de les inciter à revenir l’an prochain. Car comme le souligne Sokhna Soukeyna, chaque maison veut accueillir plus de pèlerins possible pour acquérir le maximum de bienfaits, comme l’a recommandé le Khalife.

« Programme spécial »

La ville future de Touba se dessine déjà avec l’avancement des projets aussi bien en matière d’assainissement que de voierie, de fourniture d’eau et d’électricité, ainsi que sur les différents chantiers. En effet, dans le cadre du « Programme spécial », il est projeté de réaliser 77 sur les 115 km de route et d’atteindre une production de 14.500 m3 pour les forages réalisés.

La grande partie du volet « assainissement et évacuations des eaux » ayant été réalisée, le visage de Touba rayonne déjà à un an de la fin des travaux.

De pôle religieux et deuxième ville du Sénégal, sur le plan démographique, Touba est assurément en voie de devenir, de l’avis des observateurs, un pôle économique du fait de la vitesse de sa croissance dans tous les domaines.

Les ministres des différents départements, qui sont impliqués dans l’organisation du Magal, se relaient dans la ville sainte pour les derniers réglages. L’ampleur de cet événement mondial, qui regroupe près de quatre millions d’individus dans une seule ville, fait que l’Etat ne ménage aucun effort pour la réussite du Magal. Quant aux habitants de Touba, ils ont nettoyé tous les recoins de la ville, pour permettre aux pèlerins de faire leurs dévotions dans un cadre approprié. Ce qui avait fait l’objet d’une grande mobilisation des « dahiras » et de la communauté des « Baye Fall », qui ont dirigé les opérations.

A présent le comité d’organisation organise des conférences, des panels et autres débats intellectuels, pour mieux éclairer les étrangers, mais aussi les novices et canaliser les énergies et les connaissances des disciples et éradiquer l’ignorance. A cet effet, des émissions sont lancées par certaines stations radios pour mieux faire passer les messages. Tout semble donc fin prêt dans les différentes commissions pour accueillir les pèlerins et marquer d’une empreinte indélébile le premier Magal de Serigne Sidy Mokhtar Mbacké, au plan tant moral que matériel, notamment en améliorant les acquis, mais aussi en progressant vers une meilleure maîtrise de l’organisation.

Mamadou DIEYE
Le Soleil

PiccMi.Com

Lundi 17 Janvier 2011 - 10:48



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.