contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Mais qui est Sundar Pichai, le nouveau directeur général de Google?





Sundar Pichai. Son nom ne vous évoque sûrement rien, pourtant, celui qui vient d’être promu directeur général de Google est une star montante au sein de la société. Derrière de nombreux produits phares du géant de l’Internet, il est depuis plusieurs années le bras droit et le protégé de Larry Page, l’un des cofondateurs de la firme de Mountain View.

Entré chez Google en 2004, le quadragénaire d’origine indienne a réussi au fil des années à s’imposer comme un numéro deux très puissant. A l’heure actuelle, il supervise la gestion quotidienne des produits du groupe (comme Google Maps, Android, Google Chrome ou Google Search), ainsi que l’ingénierie et la recherche.
Pourquoi Google s’appelle désormais « Alphabet »

« L’homme le plus puissant du mobile »
Avant d’avoir ce rôle, il avait été nommé en 2013 vice-président chargé d’Android, du navigateur Internet Chrome et des applications pour smartphones et tablettes. Il continuait d’ailleurs jusqu’à cette année à diriger les équipes travaillant sur ces produits. Fort de ces activités et nombreuses responsabilités, Bloomberg l’a surnommé récemment « l’homme le plus puissant du mobile ».

Sundar Pichai faisait par ailleurs partie de l’équipe qui avait lancé Chrome en 2008. Auparavant, il avait travaillé sur divers produits de l’entreprise liés notamment à la recherche.

Diplômé de l’Institut indien de Technologie de Kharagpur, titulaire de masters de sciences de l’université de Stanford et de gestion d’entreprise de la Wharton School de l’université de Pennsylvanie, Sundar Pichai a également travaillé chez le spécialiste des semi-conducteurs Applied Materials et chez le cabinet de conseil McKinsey avant de rejoindre la firme de Mountain View. Il a plus de quinze ans d’expérience dans le développement de produits high-tech pour l’entreprise et les consommateurs.

Un « grand dirigeant » approché par Twitter
En 2011, Sundar Pichai avait été approché par Twitter, mais ce dernier avait refusé l’offre, préférant rester chez Google. Deux ans plus tard, au moment où Steve Ballmer avait annoncé sa démission de Microsoft, son nom avait été mentionné parmi ses potentiels remplaçants.

« Je me sens très chanceux d’avoir quelqu’un d’aussi talentueux que lui pour diriger un Google légèrement aminci, et ceci me libère du temps pour continuer à faire grandir nos aspirations », a commenté lundi soir Larry Page, jusqu’ici directeur général du géant de l’Internet. Ce dernier a décidé d’occuper désormais cette fonction chez Alphabet, dont Google est devenu une filiale lundi soir. Selon lui, Sundar Pichai possède « une grande expertise technique, une bonne vision en termes de produits, et un formidable flair entrepreneurial. C’est une combinaison rare, et c’est ce qui fait de lui un grand dirigeant. »

L’ingénieur est présenté par ses collègues et ex-collaborateurs comme quelqu’un de travailleur, de discret et de très aimable. A Bloomberg, Caesar Sengupta, un vice-président de Google qui a travaillé avec lui pendant huit ans, a déclaré : « Je défie quiconque de trouver chez Google quelqu’un qui ne l’apprécie pas. »



Mardi 11 Août 2015 - 10:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.