contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



« Maîtresse d’un homme marié » : Le Cnra met en demeure la 2STV



Après avoir constaté de la non prise ne compte des remarques de son collège, le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel, CNRA contenues dans la décision n° 0001 du 29 mars 2019 ordonnant la révision du contenu du téléfilm et met en demeure la 2STV (privée) avec ampliation : Marodi Production, entreprise réalisatrice du téléfilm " Maîtresse d’un homme marié".



MISE EN DEMEURE DE LA 2STV
Vu la Constitution ;
Vu la loi n°2006-04 du 4 janvier 2006 portant création du CNRA ;
Vu le Cahier des charges applicable aux titulaires d’une autorisation de diffusion de programmes de télévision privée de droit sénégalais ;
Vu l’épisode du téléfilm « Maîtresse d’un homme marié diffusé le 27 mai 2019 ;
Considérant la non prise en compte des remarques du Collège du CNRA contenues dans la décision n° 0001 du 29 mars 2019 ordonnant la révision du contenu du téléfilm ;
Après en avoir délibéré, en sa séance du 31 mai 2019 ;
MET EN DEMEURE LA 2STV :
de veiller à ce que les propos, comportements et images jugés indécents, obscènes ou injurieux ainsi que les scènes de grande violence ou susceptibles de nuire à la préservation des identités culturelles ne soient plus diffusés ;
de se conformer scrupuleusement à la note de service signée par la Directrice Générale de la 2STV et transmise au CNRA, enjoignant la responsable des programmes à veiller sur le contenu de la série « Maîtresse d’un homme marié » et à faire procéder à un remontage chaque fois que des séquences susceptibles de heurter la sensibilité des concitoyens sont notées.
Le non-respect de cette mise en demeure expose la 2STV aux sanctions prévues par la loi n° 2006-04 du 4 janvier 2006.
La présente décision prend effet à compter de sa notification. Elle sera enregistrée, notifiée et publiée partout où besoin sera.
Pour l’Assemblée du CNRA
Le Président

PiccMi.Com

Samedi 1 Juin 2019 - 13:54



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.