contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Mamadou Lamine Diallo alerte : " la situation actuelle de trésorerie est plus proche de celle de 1992, du plan Sakho Loum ».



Dans ce numéro de sa chronique économique intitulé : Dossier Ressources naturelles, le député et leader du mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo aborde la situation de la trésorerie au Sénégal. Et c’est pour sonner, à cet effet, l’alerte car soutient-il, «Le départ du représentant du FMI plus politique que technicien nous permettra d’y voir plus clair, car la situation actuelle de trésorerie est plus proche de celle de 1992, du plan Sakho Loum".



"Dans ce dossier, le Ministre du pétrole un sachant de la galaxie Faye Sall membre du DSK du pétrole nous a entretenu vaguement à l’Assemblée Nationale des problèmes de partage de propriété entre le Sénégal et la Mauritanie. Cela n’est pas suffisant. Le Gouvernement a-t-il le droit de signer des accords de partage entre les deux pays, de localisation de la plateforme sans en informer le peuple.
L’opposition attaquera pour inconstitutionnalité tout accord soumis à l’Assemblée Nationale car pour nous, les ressources appartiennent au peuple et non à l’institution Président de la République encore moins à la dynastie Faye Sall.
Par ailleurs, on connaît mieux pourquoi le Président Macky Sall s’est précipité à Nouatchott pour discuter du gaz de St Louis, alors qu’on l’attendait sur la pêche. Il est pressé d’avoir un accord avec la Mauritanie pour pouvoir emprunter de l’argent sur les marchés internationaux.
Dossier nouveau : Avec la montée des arriérés intérieurs, Macky Sall, Boun Dionne et Amadou BA vont anticiper les revenus futurs du pétrole et du gaz pour emprunter près de mille milliards sur les marchés et tenter d’éviter la faillite.
Dans la loi de finances 2018 votée dans des conditions rocambolesques, le Président de la République a obtenu l’autorisation d’emprunter environ 1500 milliards. La raison est de plus en plus claire, Amadou Ba accumule des arriérés intérieurs qu’il cache.
J’ai toujours été dubitatif sur ces chiffres de croissance, de déficit budgétaire. La macroéconomie ne ment pas. Elle vous rattrape toujours à moyen ou long terme. Dans le cas d’espèces, les tensions de trésorerie notées en fin d’année sont révélatrices de l’existence d’arriérés intérieurs massifs, c’est –à- dire des services faits par les entreprises et non payés (non ordonnancés exprès pour maquiller les chiffres). Ce qui rend ridicule le vote des lois de règlement.
Le gouvernement doit de l’argent aux pétroliers, aux entreprises de BTP sans oublier les PME/PMI et les multiples lettres de confort des deals des offres spontanées accordées de manière désordonnée à l’image du fonctionnement de l’APR. C’est cela la vérité que nous avons cessée de dire depuis plusieurs années. Le départ du représentant du FMI plus politique que technicien nous permettra d’y voir plus clair, car la situation actuelle de trésorerie est plus proche de celle de 1992, du plan Sakho Loum.
Macky Sall, est obligé d’emprunter massivement sur les marchés internationaux en dollars pour éviter l’ajustement des dépenses, c’est-à- dire l’ajustement interne du type plan Sakho Loum de 1992 et masquer les carences de son gouvernement Boun Dionne, Amadou BA, Aly Ngouille Ndiaye et ses 52 milliards de fausses cartes biométriques sans affiliation. Il est prêt pour cela à gager les ressources pétrolières et gazières futures.
Les marchés, avec la perspective du pétrole et du gaz vont prêter au Sénégal à un taux élevé. Quel va être le montant, pour sûr près de mille milliards de FCFA et voire mille cinq milliards, en fonction de l’appui de la Turquie et de la Chine.
Le gonflement artificiel du PIB de 3000 milliards réalisé par Amadou BA et la bénédiction du DG du Port de la galaxie Faye Sall lui permettra de masquer le taux d’endettement. Voilà où nous a conduit l’amateurisme de Macky Sall et sa gouvernance familiale".

PiccMi.Com

Mercredi 28 Février 2018 - 09:41



Réagissez à cet Article

1.Posté par noemie le 28/02/2018 19:50

Après 4ans de mariage je suis tombée enceinte JE VOUS FAIT UN TÉMOIGNAGE MIRACULEUX Salut je m'appelle Noémie et je voudrais partager une histoire incroyable que j’ai traversée il y a de cela 3 ans. Juste après le mariage mon mari et moi avions décidé d’avoir un enfant, sans savoir que nous nous sommes engagé dans un problème sans fin, 2 ans après le mariage je n’arrivais toujours pas à tomber enceinte ce qui commençais sincèrement à nous inquiéter, dans la troisième année mon mari a décidé que je suive des traitements appropriés dans différent centre de santé sans aucun résultat. J’étais complètement désespérée. Mais par la grâce de Dieu l'une de mes amies qui avait eu ce genre de problème et dont elle a eu satisfaction par le biais d'un ... nommé HOUNON AZE GUÉRISSEUR TRADITIONNEL ( chercheur en Médecine Africaine ). Au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce Mr je croyais pas j'avais des doutes et un peur et ne savais m'engager ou pas mais au fur des jours vu ma situation elle insiste à ce que j'aille faire au moins la connaissance du maître en question, j’en ai parlé à mon mari et c’est de la que nous avions décidé ensemble de contacter se monsieur pour le même problème, et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant.Le maître nous a donné des recommandations à suivre après un rituel effectué par lui-même et des tisanes à base des plantes, c’est là il nous a donné un délai de 3 mois, je vous assure qu’au bout de 1 mois j’ai commencé à avoir des nausées et j’ai immédiatement effectué un test de grossesse qui s’est révélé positif.Mon mari étais très content et moi aussi J’ai retrouvée la joie de vivre grâce au maître et je vous le recommande vivement si vous aviez le même problème ou d'autres. Vous pouvez le contacter sur DAH AZE HOUNON, GUÉRISSEUR TRADITIONNEL (chercheur en Médecine Africaine) Tel: +229 66 54 77 77 whatsapp: +229 66 54 77 77

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.