contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Mame Less Camara: "Le nouveau code de la presse est plus favorable aux patrons de presse"





Mame Less Camara: "Le nouveau code de la presse est plus favorable aux patrons de presse"
PICCMI.COM-Le nouveau code de la presse que "l'Assemblée nationale ne veut pas voter", est au yeux du journaliste et formateur au Cesti, Mame Less Camara, profitable aux patrons de presse qu'aux journalistes.''Le journaliste est une sorte de variable d'ajustement du nouveau code de la presse qui est plus pour les patrons de presse que pour les journalistes" a révélé M. Camara dans une interview accordée au journal L'Enquête.

En consultant bien le document (code de la presse), a t-il expliqué, il commence par montrer le côté financement de l'entreprise de presse, définir ce qui est un directeur de publication ou un patron de presse, les activités qui peuvent rapporter de l'argent à l'organe de presse, on parle publireportage, de téléachat, etc.

''Il faut arriver à la page 20 du nouveau code de la presse pour qu'on parle du journaliste" a t-il précisé avant d'ajouter que '' la situation précédente est intenable et celle actuelle est sans statut parce que tout se négocie à la tête du client''.

Selon Mame Less Camara, les salaires ne suivent pas la convention qui dit que le journaliste ne doit pas percevoir une somme de moins de 170 000 F CFA. '' Ce n'est même pas respecté par la majeure partie des patrons de presse qui payent parfois largement en deçà de ce montant" a t-il dit.

" Actuellement, on est dans une situation transitoire difficile. le passé est intenable, le présent est extrêmement confus, le futur ne semble pas donner au journaliste sa réelle dignité'' soutien-il.


Samedi 3 Mai 2014 - 14:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.