contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Mame Mbaye Niang : " Le Sénégal est le premier pays de l'Uemoa a payé autant de milliards à ses étudiants"



PICCMI.COM- Mame Mbaye Niang, ministre de la Jeunesse, de l'Emploi et de la Construction citoyenne, condamne la violence dans l'espace universitaire qui a causé la mort de Bassirou Faye et indique que le Sénégal est le seul pays de l'Uemoa qui débourse 40 milliards pour ses étudiants.



Mame Mbaye Niang : " Le Sénégal est le premier pays de l'Uemoa a payé autant de milliards à ses étudiants"
L'Université est censé former l'élite sénégalaise et il est inacceptable que la violence y règne de la sorte, déplore Mame Mbaye Niang. Mais, dit-il, il est nécessaire de réformer ce temple du savoir et que tous les acteurs soient conscients de cela. Dans un climat apaisé, ces réformes doivent se poursuivre pour l'intérêt du Sénégal.

Concernant le paiement des bourses qui a entraîné les affrontements entre forces de l'ordre et étudiants, le ministre de la Jeunesse compte éclairer l'opinion sur une information disant que les bourses n'ont pas été payées pendant des mois. "Il y a une confusion que l'on gagnerait à éclairer" dit-il.

Du début de l'année scolaire jusqu'au 14 août dernier, l'Etat a payé 30 milliards de F Cfa, a t-il déclaré avant d'ajouter que ce sont les nouvelles attributions qui sont impayées à ce moment. Le jour de l'émeute, 11 000 bourses ont été payées, le soir 25 000 et le lendemain tout est rentré dans l'ordre.

L'Université est certes le Temple du savoir mais "le Sénégal est le seul pays de la sous-région qui paie autant de milliards à ses étudiants" révèle l'ancien président du Conseil de surveillance de la Haute autorité de l'aéroport.

Selon M. Niang, il est temps de régler le problème du paiement des bourses en le confiant à plusieurs institutions financières au lieu d'une seule afin que l'opération " se fasse en une journée seulement".



Mardi 26 Août 2014 - 10:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.