contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Maroc: le pape et Mohammed VI signent une déclaration commune sur Jérusalem



Le pape François en visite au Maroc a appelé, dans une déclaration commune avec le roi Mohammed VI, à « préserver » Jérusalem comme « patrimoine commun des trois religions monothéistes ». Les deux hommes soulignent l'« unicité et la sacralité », de la Ville sainte, dans un contexte tendu.



Le pape François, chef de l'Eglise catholique, et le roi du Maroc Mohammed VI, président du Comité Al-Qods (Jérusalem, en arabe), s'unissent pour rappeler le caractère spécifique de Jérusalem.
La Ville sainte est le lieu des trois religions monothéistes : juive, chrétienne et musulmane. Ce caractère spécifique doit être conservé, il faut respecter l'autre et garantir la liberté d'accès aux fidèles des trois religions, dit en substance le communiqué.
Israël considère la ville comme sa capitale une et indivisible, alors que les Palestiniens souhaiteraient faire de Jérusalem-Est la capitale de leur futur Etat.
Les Israéliens ont reçu un soutien de taille avec la décision de Donald Trump fin 2017 de reconnaître Jérusalem comme capitale israélienne, décision qui a provoqué un tollé à travers le monde. La plupart des pays estiment que le statut de Jérusalem doit être décidé lors de négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens.
Mohammed VI fustige le «radicalisme» religieux et «l'intolérance»
« Ce que tous les terroristes ont en commun n'est pas la religion, c'est précisément l'ignorance de la religion. Il est temps que la religion ne soit plus un alibi pour ces ignorants, pour cette ignorance, pour cette intolérance », a déclaré le roi, lors d'un discours aux côtés du pape François devant des milliers de Marocains. « L'éducation » doit être le pilier de la lutte contre l'extrémisme, a-t-il affirmé, citant en exemple l'Institut de formation des imams de Rabat, présenté comme un rempart contre le radicalisme.
Mohammed VI et le pape se sont rendus dans cet Institut de formation des imams, qui accueille quelque 1 300 étudiants hommes et femmes, Marocains et étrangers d'une dizaine de pays, dont la France. (RFI)

PiccMi.Com

Dimanche 31 Mars 2019 - 14:29



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.