contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Mbaye Dione cautionne sa liberté à 150 millions





Mbaye Dione cautionne sa liberté à 150 millions
Le maire de Ngoundiane, poursuivi pour un détournement présumé de 150 millions F Cfa, a échappé, hier, à une inculpation. Il a bénéficié d’une liberté provisoire après avoir été entendu par le juge du 3e Cabinet Malick ibn Anas Camara qui s’est substitué au juge Alhassane Thioune en congé. Mbaye Dione et ses deux adjoints, Babacar Dione et Cheikh Kandji, ont été relâchés après avoir cautionné, selon certaines sources, 150 millions F Cfa. Il s’agit d’une villa à Dakar estimée à 100 millions et près de 50 millions de F Cfa en numéraires.

Entendu par le juge du 3e cabinet d’instruction près du Tibunal régional de Thiès sur l’affaire présumée de détournement de deniers publics à Ngoundiane, le maire de ladite commune a été relâché. Le prix de sa liberté provisoire ainsi que de ses co-inculpés Babacar Dione et Cheikh Kandji, selon des sources proches du dossier, aura été la mise en gage d’une villa estimée à 100 millions de F Cfa et 50 autres millions en numéraires. Selon certaines sources, Mbaye Dione est poursuivi pour un détournement d’un montant de 106 millions qui était destiné aux financements de certains projets de sa mairie. Le maire de Ngoundiane a déféré ainsi à la convocation du juge Malick ibn Anas Camara suite à l’inculpation de 4 de ses proches pour des délits présumés d’association de malfaiteurs, détournement de deniers publics d’un montant de 204 millions de F Cfa, de faux et usage de faux dans un document administratif. Il s’agit de Alioune Tine, délégataire de signature du maire Mbaye Dione, de Alioune Tine, collecteur principal, Mor Talla Ngom et Djiby Sène, tous deux collecteurs à la municipalité de Ngoun­diane.

Vêtu d’un boubou de couleur grise et accompagné de ses deux adjoints, Babacar Dione et Cheikh Kandji, en plus du leader du Grand Parti, Malick Gakou, venu lui apporter son soutien, le maire de Ngoundiane se dit serein malgré l’affaire rocambolesque de détournements présumés de deniers publics qui secoue sa commune depuis 2 mois. Selon des sources proches du dossier, il aurait été cité par l’un de ses collaborateurs incarcérés à la Maison d’arrêt et de correction de Thiès dans le cadre de la même affaire. Le maire de Ngoundiane dément toute implication et parle de soubassements politiques pour expliquer cette affaire. Face à certains de ses conseillers municipaux, notables et parents de la commune venus massivement le soutenir, hier, au temple de Thémis de Thiès, le premier magistrat de la commune de Ngoundiane, par ailleurs membre du bureau politique de l’Alliance des forces de progrès (Afp), fera savoir, au sortirde son entretien avec le juge, que le dossier est «purement politique et monté de toutes pièces par mes adversaires politiques. On veut détruire un jeune qui est au service de son pays et de son terroir qui ne fait que travailler parce que si on connaît Ngoundiane c’est grâce à Mbaye Dione et l’équipe qui l’a conduite depuis 5 ans». Très serein, le secrétaire général de l’Association des maires du Sénégal (Ams) ajoute : «Cela ne va pas me distraire ni me décourager. Je vais continuer à me battre, le dossier est devant le juge d’instruction. Nous allons user des mêmes procédures pour éviter que la détention perdure sur le premier dossier impliquant mes 4 autres collaborateurs.»
Pour rappel, le maire de Ngoundiane Mbaye Dione avait été convoqué pour la première fois le jeudi 6 août 2017 par le juge d’instruction mais il n’a pas été entendu. Et il a été convoqué à nouveau hier matin. Il est cité aussi dans une affaire de détournement de collectes et de droits de stationnement au niveau des carrières de Ngoundiane. Sans oublier la gestion des recettes du foirail de Séwékhaye. Une somme qui tournerait autour de 204 millions de francs Cfa. La procédure fait suite à des soupçons agités par une frange du Conseil municipal. Une commission de contrôle avait été mise en place et les premiers résultats, après deux semaines de contrôle, ont étayé les soupçons de malversations. A l’issue de cela, une plainte avait été déposée auprès du procureur près du Tribunal régional de Thiès Ibrahima Ndoye suite à une enquête menée par la gendarmerie de Ngoundiane qui est à l’origine de l’arrestation et du placement sous mandat de dépôt des personnes précitées.


Me Bamba Cissé, président du pool d’avocats de Mbaye Dione
«Il y a des relents de règlements de comptes politiques»

«C’est une procédure d’instruction. Il faudrait le constater et le regretter. Il s’agit d’un dossier politique qui a été monté par des adversaires politiques contre un maire qui a travaillé pour sa commune et qui a fini de montrer ses preuves dans le cadre de son service. Le juge a compris la donne et il a effectivement su que c’est un dossier purement politique raison pour laquelle Mbaye Dione et ses collaborateurs ont été mis en liberté provisoire. Maintenant, le juge fera son travail pour voir s’il y a des liens de connexité mais au fond il reste que la philosophie du dossier, la trame, la logique, la vérité c’est qu’il y a des relents de règlement de comptes politiques initiés par les adversaires de Mbaye Dione pour le liquider mais il ne se laissera pas faire.»

Affaire Mbaye Dione
Un dossier en cache un autre

Interpellé sur le sort des 4 autres détenus et collaborateurs de Mbaye Dione qui croupissent à la Maison d’arrêt et de correction depuis le 11 juin 2015 à Thiès pour association de malfaiteurs, détournements de deniers publics d’un montant de 204 millions, de faux et usage de faux dans un document administratif, le président du pool des avocats de Mbaye Dione, Me Bamba Cissé, soutient que ces dites personnes font l’objet d’une autre procédure. Car, selon l’avocat, elles «ont été distinguées par le ministère public».

Mbaye Dione sur le soutien de Malick Gakou
«Les relations humaines sont au-dessus des contingences politiques»

«Le président du Grand parti Gp Malick Gakou est un ex-camarade de parti et un grand frère avec qui j’ai tissé des relations fraternelles. Je pense que les relations humaines sont au dessus des contingences politiques. Pour toutes ces raisons, quand Malick Gakou a eu vent, comme d’ailleurs tous les autres Sénégalais, que Mbaye Dione fait l’objet d’une convocation dans le cadre d’un dossier qui concerne sa commune, il a quitté Dakar pour venir jusqu’à Thiès me soutenir. Je remercie aussi l’Association des maires du Sénégal dont je suis le secrétaire général. J’ai reçu le soutien du président de l’Ams Aliou Sall. Il s’est investi dès le début de la première procédure et depuis hier (jeudi) il a appelé toutes les personnes susceptibles d’apporter une solution à ce dossier.»

Lequotidien


Samedi 8 Août 2015 - 11:07



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.