contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Me Wade : "On m'a demandé de faire des prières pour sauver le monde"





Dans l’entretien accordée à Kémane Tv, Me Abdoulaye Wade a confié avoir eu la révélation de faire des prières pour sauver le monde, rapportent nos confrères du journal L’Observateur.

« J’ai une fois dit à Serigne Abdou Khadre (Mbacké) que l’on m’avait montré des prières à faire, et que si nous ne le faisions pas, on assisterait à des choses inimaginables. Je n’ai pas accepté de le dire jusqu’à l’installation de l’actuel Khalife, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké. J’en ai parlé avec le roi d’Arabie Saoudite, je lui ai expliqué que l’on m’avait fait savoir qu’il y avait dans le Coran 12 sourates dans lesquelles Dieu jurait qu’il y a des prières avec ces sourates qui pourraient sauver l’humanité. Dans le cas contraire, on verrait chaque jour des drames. Ces prières doivent être faites dans les 24 fuseaux horaires, entre deux fuseaux, ce qui ferait 24 lectures du Coran ; mais on m’avait dit que je devais le faire avec mon argent uniquement. J’ai donc envoyé 11 personnes à travers le monde, avec chacune des indications précises sur les prières qu’elles devaient effectuer. La 12ème personne devait faire le reste ici. Tout cela revenait à 150 millions de FCfa, j’ai déboursé la somme. Mais, on m’a dit que je devais le faire trois fois. Et à un moment, je n’avais plus l’argent pour le faire, et je ne devais le faire qu’avec mon propre argent. J’ai nommé ces prières, les prières enveloppantes protectrices, mais, jusqu’à présent, je n’ai pas pu le refaire. C’est pour cela qu’à chaque fois que je vois certains drames, je demande pardon à mes compatriotes, parce que je dis que c’est peut-être parce que je n’ai pas fait ce que l’on m’a demandé ».


Mardi 20 Octobre 2015 - 09:46



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.