contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Mieux qu' en 2006



Place maintenant aux quadruples champions d'Afrique, pour leur entrée en matière dans ce très homogène groupe D, ou en compagnie de l'Allemagne, de la Serbie et de l'Australie, chaque équipe aura son mot à dire.



Mieux qu' en 2006
Le titre de champion du monde, s'il-vous-plaît. Sans forfanterie aucune, voilà l'objectif fixé par le président de la Fédération ghanéenne, Kwesi Nyantakyi, à ses hommes pour leur deuxième participation à la Coupe du monde. Le huitième de finale de 2006, conjugué au titre mondial chez les - 20 ans et la finale de la CAN 2010, expliquent sans doute un tel optimisme. Trois événements pour deux générations entre lesquelles le sélectionneur, Milovan Rajevac, devra tisser un lien solide pour le bien de son équipe. D'un côté, les « figures tutélaires », gardiens du temple de 2006, enrôlés dans de grandes équipes européennes (Muntari, Appiah, Mensah). De l'autre, les Ayew, K. Asamoah, Badu, couronnés chez les jeunes et solides représentants lors de la CAN.

La forme des anciens

Pour le sélectionneur, qui dût difficilement composer sans la première catégorie en Angola, il n'y a pas débat : « Les joueurs d'expérience sont indispensables. Sans eux, nous n'avons rien à espérer. On ne va pas loin en Coupe du monde sans cadres. Il faut du vécu pour gérer la pression.» Du vécu, certes, mais des jambes, aussi, et quand certains ne manquent pas de forme, la compétition leur fait défaut. Stephen Appiah, par exemple. Jusqu'au 9 mai dernier, soit depuis près de deux ans, le milieu de terrain de Bologne, et accessoirement capitaine de la sélection, n'avait plus disputé le moindre match en club. John Paintsil, absent des terrains depuis fin décembre en raison d'une cheville douloureuse, n'a repris la compétition que fin avril. Laryea Kingston, quant à lui, n'a été titulaire qu'à neuf reprises, cette saison, à Heart of Midlothian. John Mensah n'a toujours pas réglé ses problèmes de dos...

Des jeunes qui poussent

Absents pour la plupart lors de la CAN 2010, ils retrouveront donc les jeunes et récents finalistes de la compétition, cette fameuse génération U-20 sacrée en décembre 2009 face au Brésil : André Ayew, auteur d'une très belle saison avec Arles-Avignon, Emmanuel Agyemang-Badu, présenté comme le futur Michael Essien, ou le joueur de l'Udinese, Kwadwo Asamoah. Deux solutions intéressantes pour pallier à la défection de Michael Essien au milieu de terrain, un secteur de jeu où le Ghana a souvent produit des éléments d'exception (Abedi Pelé ou Abdul Razak, tous deux élus Ballon d'or africain). A la tête du pays africain le plus attendu lors de ce Mondial, Milovan Rajevac compte sur ses cadres pour encadrer ses nouvelles stars. Une philosophie raisonnable, comme l'objectif qu'il s'assigne : sortir de la phase de poules. N'en déplaise au président de sa fédération.

Lequipe.fr

Dimanche 13 Juin 2010 - 12:52



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.