contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Mondial 2014: Le premier nul, très nul !



L'Iran et le Nigeria se sont quittés sur le premier match nul (0-0) de cette Coupe du monde, à l'issue d'un match ennuyeux. L'Argentine est donc seule en tête du groupe F.



Mondial 2014: Le premier nul, très nul !
Le match :

Dans une Coupe du monde exceptionnellement riche en buts et au niveau jusqu'ici très élevé, ce match a fait tâche. L'Iran et le Nigeria ont fait étalage de leur faiblesse durant 90 minutes, ne parvenant pas à se départager ni même à se créer des occasions très franches. Les Super Eagles, champions d'Afrique en titre, ont bousculé la défense iranienne en début de match, inscrivant notamment un but refusé à la 8e minute, mais ont progressivement laissé l'Iran revenir dans le match. Musa (31e) et Ameobi (69e, 91e) auraient pu tromper Haghighi mais se sont montrés trop imprécis, de même que Ghoochanejhad coté iranien (34e, 50e, 63e). Il n’y a eu que 5 tirs cadrés lors de cette rencontre, soit le total le plus faible du tournoi...

Le chiffre : 1

Il aura fallu attendre pas moins de treize matches dans cette Coupe du monde pour voir le premier match nul ! L'avalanche de buts qui s'abat sur le Brésil depuis jeudi dernier connaît là un sacré coup d'arrêt. Les spectateurs du stade de Curitiba, pourtant venus en nombre et bruyants en début de rencontre, en sont venus à siffler les joueurs en fin de match. En 2010, il avait fallu attendre... deux matches pour assister à un 0-0, les Bleus ne trouvant pas la faille face à l'Uruguay. On espère que les autres équipes ne s'inspireront pas de ce match.

Le joueur : Reza Ghoochanejhad

Dans ce match très fermé où les Iraniens n'ont eu que peu d'opportunités (30% de possession de balle), l'attaquant de Charlton Reza Ghoochanejhad a tenu son rôle de leader technique. Par sa vivacité et sa capacité à déclencher rapidement des frappes ou à jouer vite, il a empêché le Nigeria d'évoluer à sa guise. Il a d'ailleurs été l'auteur des trois seuls occasions iraniennes, sur de belles frappes de loin du pied gauche (50e, 63e) et surtout sur une tête sur corner qu'Enyeama a eu le plus grand mal à repousser (34e). C'est en grande partie grâce à lui que l'Iran a pu revenir dans la partie après quinze premières minutes très difficiles.

Lequipe.fr


Mardi 17 Juin 2014 - 08:43



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.