contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Mondial 2014: Sergio Ramos : «Pardon à tous les Espagnols»



PICCMI.COM- A l'instar d'Iker Casillas ou Xabi Alonso, Sergio Ramos a été l'un des seuls à s'arrêter en zone mixte pour commenter l'incroyable naufrage de l'Espagne, tenante du titre et éliminée dès le deuxième match de poule après une défaite face au Chili (0-2).



Mondial 2014: Sergio Ramos : «Pardon à tous les Espagnols»
«Sergio Ramos, comment expliquez-vous cette élimination prématurée ?

Difficile à dire. On a essayé, on a eu des occasions, mais c’est le foot, c’est comme ça. C’est triste mais il faut assumer et demander pardon pour cette Coupe du monde. Ce n’est évidemment pas ce qu’on imaginait. Il faut aussi féliciter les Pays-Bas et le Chili pour leur performance, on est tombé face à des bonnes équipes, il ne faut pas l’oublier. C’est un moment difficile, mais c’est comme ça, on va le surmonter

L’Espagne est arrivée à la fin d’un cycle, comment voyez-vous la suite ?

Ce n’est pas le bon moment pour tirer des conclusions. Je pense qu’on a encore de l’avenir. Nous avons marqué notre époque, on va rester pour toujours dans l’histoire. Ce qu’on a fait, personne ne l’avait fait avant nous. Il ne faut pas l’oublier. Mais je l’ai toujours dit, dans le football on ne peut pas vivre dans le passé.

Comme la France en 2002 ou l’Italie en 2010, le tenant du titre est éliminé dès le premier tour…

C’est comme ça, il faut assumer, demander pardon à tous les Espagnols pour ce moment triste qu’on leur fait vivre. Beaucoup se sont réfugiés dans le sport pendant cette crise, et je regrette vraiment qu’on leur fasse vivre un moment difficile aujourd’hui.»


Jeudi 19 Juin 2014 - 08:20



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.