contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Moubarak Lo, économiste en chef du Premier ministre : « L’Afrique est en train de progresser »



Moubarak Lo, conseiller spécial et économiste en chef du Premier ministre indique que l’Afrique est entrain de progresser dans plusieurs domaines notamment les infrastructures et le capital humain.
Le Conseiller spécial et économiste en chef du Premier ministre du Sénégal, Moubarak Lo voit l’avenir du continent africain en rose. L’économiste-statisticien qui s’exprimait, ce samedi 13 janvier, lors des journées d’intégration de l’amicale des élèves et stagiaires de l’Ecole nationale des statistiques et de l’analyse économique (Ensea) salue la dynamique de croissance entreprise par l’ensemble des pays africains depuis quelques années.



Moubarak Lo, économiste en chef du Premier ministre : « L’Afrique est en train de progresser »
Ainsi, M. Lo qui était le parrain de ces journées note que « l’Afrique est entrain de progresser ». Que ce soit dans les domaines des infrastructures, ou du capital humain, le Conseiller spécial du Premier ministre fait remarquer que la dynamique est progressive. Toutefois, il recommande aux Etats africains de mettre l’accent sur la diversification du tissu économique pour ne pas dépendre de « l’évolution erratique des cours des matières premières ».
Sur un autre registre, Moubarak Lo salue l’initiative de l’Union africaine (Ua) de vouloir mettre en place, en Afrique, la bourse des matières premières pour pouvoir « déterminer progressivement les prix des produits en Afrique ». A son avis, « il est anormal » que les prix de certains produits qui viennent en majorité du continent africain soient déterminés à Londres (Angleterre). « Il faut que les africains se battent pour que progressivement les produits principaux qui sont produits en Afrique, leurs prix soient déterminés en Afrique. Cela permettrait de changer la donne. En même temps, il faut augmenter la transformation sur place de ces produits », recommande Moubarak Lo. Ce dernier salue la décision de la Côte d’Ivoire de transformer une partie de son cacao en chocolat.
Ainsi, il invite tous les pays africains à faire de même pour être moins dépendant de la fluctuation des cours des matières premières. «Sur le court terme, les pays doivent trouver des mesures de protection par rapport aux chocs à travers de fonds qui permettent, dans des situations difficiles, de continuer à dépenser. Sur le long terme, il faut continuer la diversification et la consolidation des bases du capital humain, des infrastructures, de la bonne gouvernance et les réformes. Les pays qui arrivent à faire cela s’en sortent mieux », conclut Moubarak Lo.
Avec lejecos

PiccMi.Com

Lundi 15 Janvier 2018 - 12:47



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.