contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Ndiawar Soumaré : « La première chose qui a braqué les positions à été le refus de l’actuel Président de faire un mandat de cinq ans…"



Le juriste, spécialiste des questions internationales, Ndiawar Soumaré a accordé une grande interview à nos confrères de afriact.com. Et dans cet extrait, il revient sur les erreurs du pouvoir actuel. Des erreurs qui lui ont occasionné des saignées.



"La première chose qui a braqué les positions à été le refus de l’actuel Président de faire un mandat de cinq ans comme il l’avait promis une dizaine de fois. La saignée à commencé à partir de là ! Et le tour de passe-passe, en voulant faire croire que l’avis du Conseil constitutionnel valait décision, a convaincu les plus téméraires que ce régime présidentiel fort ne ferait rien vers plus d’équité.
Enfin le procès Karim Wade et sa grâce rocambolesque, le procès Khalifa Sall, et l’emprisonnement de nombreux leaders politiques ont donné l’impression d’une manipulation de la justice par le pouvoir exécutif. La bataille médiatique a été mal menée par le pouvoir actuel. Résultat : ces procès qui se voulaient comme une opération main-propre, se sont retournés tel un boomerang contre le pouvoir actuel. Et les dossiers « sous le coude » ont fini par convaincre les plus sceptiques".

PiccMi.Com

Dimanche 28 Octobre 2018 - 12:31



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.