contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



‘’Nguentabeu’’, village abandonné par Issa Rohou Laye à cause d’une peste





‘’Nguentabeu’’, village abandonné par Issa Rohou Laye à cause d’une peste
''Nguentabeu’’ (habitat abandonné), village fondé par Seydina Limamou Laye, est le premier du genre à Cambérène (actuelle commune d’arrondissement dans banlieue de Dakar). Le fils aîné et successeur du guide, Issa Rohou Laye, y habita également, avant de quitter les lieux à cause d’une ravageuse épidémie de peste.

''Nguentabeu’’ est aujourd’hui un large espace vide, situé entre le technopole et la cité Fadia.

''Seydina Limamou Laye habitait dans ce village avec sa famille et ses disciples. En 1909, après son rappel à Dieu, puis son enterrement à Yoff, son successeur et fils décida de quitter ce village, suite à la peste qui y faisait des ravages. Il s’est replié à côté de l’océan’’, a expliqué El Hadji Lana Diène, chef du quartier Layène de Yoff (commune d’arrondissement de Dakar).

Ce notable, doublé d’un historien, à la retraite, conduisait une visite guidée de plusieurs sites historiques qui ont marqué le parcours de son guide et ses successeurs, en prélude au 132ème anniversaire de son appel, prévu les 20 et 21 juin prochains, sur le thème : ''Les fondements de la République dans le message du prophète Seydina Limamou Lahi Al Mahdi (PSL)’’.

Selon lui, le nouveau site où se replia, après ‘’Nguentabeu’’, le fils aîné de Seydina Limamou Laye, était en bord de mer. Il est devenu le deuxième village de Cambérene, et c’est là que repose Seydina Issa Rohou Laye depuis sa disparition à l’âge de 73 ans.

Premier khalife de son père, Seydina Issa Rohou Laye avait succédé au fondateur de la confrérie des Layènes à l’âge de 33 ans, précisément en 1909. Il avait également dirigé la prière mortuaire du guide avant de prendre son relais pour un khalifat qui durera 40 ans (1909-1949).

( APS)

APS

Mercredi 20 Juin 2012 - 10:31



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.