contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Nouha Cissé : "Bertrand Diamacoune était très tôt devenu un apôtre de la paix"



PICCMI.COM- Bertrand Diamacoune Senghor, figure du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC, rébellion), décédé mardi à Ziguinchor à l'âge de 83 ans, avait très tôt décidé de s'investir pour la paix dans la région méridionale, a déclaré l'historien Nouha Cissé.



Nouha Cissé : "Bertrand Diamacoune était très tôt devenu un apôtre de la paix"
‘’C’est une grande perte pour le processus de paix en Casamance. Bertrand Diamacoune s’est très converti dans la cause de la paix en Casamance dès les années 90’’, a dit M. Cissé, membre du Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (GRPC).

Selon lui, ‘’suite à l’exfiltration de son frère Abbé Diamacoune Senghor [chef historique du MFDC] du maquis en 1993, il a été à côté de lui pour l’accompagner pour une sortie pacifique du conflit dans le processus de paix par son message hardi’’.

‘’Au lendemain des incidents malheureux de Mandina Mancagne, a-t-il rappelé, il a essayé de rassembler dans un contexte extrêmement difficile l’aile politique du MFDC en mettant en place le Comité provisoire de pilotage (CPP), en septembre 1993’’.

Le CPP, qu’il a mis en place avec d’autres membres de l’aile politique tels qu’Abdoulaye Diédhiou, Maurice Adiokan Diatta, Louis Tendeng et Youssouf Coly, a entamé un important travail de sensibilisation pour une sortie pacifique du conflit en Casamance, a renseigné Nouha Cissé, qui fut proviseur du lycée Djignabo de Ziguinchor.

Selon lui, le travail de sensibilisation, qu’il a co-présidé avec ses camarades du MFDC, a conduit aux assises de Banjul (Gambie) en 1999.

Bertrand Diamacoune s’est aussi impliqué de manière hardie dans la dynamique de paix enclenchée par les socio-cultures, entre 2000 et 2003, a-t-il souligné.

Le défunt a été également un des principaux acteurs des négociations avortées de Foudiougne, en 2005, en y conduisant la délégation du MFDC, a souligné Nouha Cissé.

‘’Bertrand Diamacoune a porté le flambeau de la paix hors de la région de la Casamance en participant à beaucoup de rencontres à Dakar. Il a été jusqu’à Podor (Nord) pour répondre à une importante activité de sensibilisation de la paix organisée par la communauté casamançaise établie dans la zone du Fouta’’, a-t-il indiqué.

‘’C’est un acteur inlassable du processus de paix depuis 19990 qui s’en est allé, nous laissant malgré tout un espoir dans la poursuite de l’œuvre qu’il a entamée ‘’, a conclu Nouha Cissé

(avec Aps)


Mercredi 23 Juillet 2014 - 09:16



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 10 Octobre 2017 - 13:42 Mbégan Ndour : 1er vrai Buur Saloum


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.