contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



OUSTAZ ALIOUNE SALL «Epouser plus de quatre femmes est une transgression de la loi»





OUSTAZ ALIOUNE SALL  «Epouser plus de quatre femmes est une transgression de la loi»
Le point de vue de l’Islam est sans équivoque en ce qui concerne la situation matrimoniale du musulman. La religion lui fixe à quatre le nombre d’épouse. «La loi islamique (Charia) interdit formellement à un musulman d’avoir plus de quatre femmes. La non-souscription à ce nombre est toute bonnement assimilée à une transgression des recommandations divines. Il faut noter que quand vous avez plus de quatre femmes, vous n’êtes plus désormais dans le cadre de la religion», souligne Oustaz Alioune Sall qui s’exprimait sur le cas de polygamie qui a occupé la dernière actualité et particulièrement celui du guide des «Thiantacoune», Cheikh Béthio Thioune.

«Il faut rappeler la position du Prophète Mohamed (PSL) lors qu’un nommé Khays est venu pour se convertir à l’Islam alors qu’il avait huit épouses. L’Envoyé de Dieu lui a fait savoir qu’il fallait libérer quatre d’entre elles pour rester dans la religion», rappelle le chroniqueur de Sud FM.

Selon lui, de telles pratiques contribuent à fragiliser la société. «Elles peuvent être assimilées à une violation de la constitution dans un Etat. Ce qu’il faut maintenant faire, c’est de rappeler à l’ordre tous ceux qui transgressent les prescriptions divines, fussent-ils guides religieux», précise Oustaz Sall.

Dans ce combat, il pense que les guides religieux issus des différentes familles religieuses et tous les leaders d’opinion sont aujourd’hui interpelés. «Nos guides religieux tout comme ceux qui sont dans les médias et dans la sphère religieuse doivent attirer l’attention de leurs concitoyens afin de rappeler la position de l’Islam», conclu t-il.

Sud Quotidien

Mercredi 25 Avril 2012 - 09:54



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.