contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



« Ode aux Lions de la Teranga » par Alioune Badara Cissé, médiateur de la République





Vous voilà enfin en carré d’As
Car devant vous tout trépasse.
En nous faisant bondir avec vous.
Nous nous mêlâmes au vaudou
Pour chanter l’ancestrale Afrique
Et sa belle jeunesse, magnifique !
A vos pieds un trophée continental
Qui vous place sur un piédestal
Depuis le Pays de Toutankhamon
D’où vous reviendrez avec renom.
Nous entendons votre cœur battre
Au son de l’harmonica du pâtre
Que le troupeau reconnaît si bien
Que la troupe reconnaît de si loin
Et fait du Nil au Cap un unique lien.
Vous êtes chez vous en EgypteCheikh vous en aurait fait le conte.
De la Terre du tout Premier Homme
Et des derniers que nous sommes
Entonnons la chanson de David
Celle des guerriers impavides
« Dans les savanes ancestrales «Dont le monde admire la beauté
De leur corps si bien sculpté.
Ici l’on vous célèbre déjà , preux !
Maintenez bien le cap chers neveux
Continuez à les faire tous trembler
Et pas un qui ose vous ressembler
Car symbiose de Niani et de Nder
Dont vous dira mot le Pr. Iba Der
Qui vous rappellera le sang versé
Et vous parlera des corps embrasés
Pour que Notre Pays ait un Nom.
Ne nous laissez pas tomber,Non !
Vous ne pouvez pas d’ailleurs
Ne vous laissez surtout pas faire
Rugissez sans jamais vous taire
Vous ne le sauriez d’ailleurs
Car ici et partout ailleurs d’ailleurs
Vous êtes les maîtres de votre art !
Incontestables, en vos fières allures
Évitez-vous tout risque de bavure
Qui vous éloignerait de cette parure
Que l’on rêve de vous voir étrenner
Des deux mains levées au Ciel
Pour le présenter ensuite au Chef
Le Drapeau National, avec fierté.
Que Dieu le fasse, Amen !
Maître Alioune Badara Cissé,
Médiateur de la République Du Sénégal

PiccMi.Com

Jeudi 11 Juillet 2019 - 14:19



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.