contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Open press - Zoss sur son combat du 24 janvier à Demba Diop : «Moi reculer ? Je vais plutôt marcher sur Tapha Tine»





Open press - Zoss sur son combat du 24 janvier à Demba Diop : «Moi reculer ? Je vais plutôt marcher sur Tapha Tine»
Le lutteur Zoss de Door Dorate est déterminé à battre à Tapha Tine lors de la 3e journée du tournoi de la Télévision numérique terrestre (Tnt) que le groupe Excaf Télécom organise le 24 janvier prochain à Demba Diop après plusieurs reports. Zoss de souligner qu’il ne faut surtout pas compter sur lui pour le voir reculer d’un iota face au Géant du Baol. Mieux, il promet au coup de sifflet de l’arbitre, d’attaquer son adversaire. C’est ce qui est ressorti des propos du lutteur hier lors de l’Open Press tenu par le «Show man» à la plage de Golf Sud.
Sur la question : est-ce qu’il ne va pas reculer face aux poings de Tapha Tine ? Sa réponse a fusé : «moi reculer ? Je vais plutôt marcher sur Tapha Tine. Je vais lui cogner dessus en l’arrosant de coups de poing avant de lui faire mordre la poussière. S’il tente de riposter, il saura de quel bois je me chauffe. Tapha Tine ne m’impressionne pas», a tonné le «Show man» des Parcelles qui dit avoir dépensé tout son argent dans le mystique.

«Il y a un longtemps que je cours après un combat contre Tapha Tine»
Le fait d’avoir été éliminé du tournoi après ses deux revers contre Ama Baldé et Gouye Gui «n’enlève en rien l’importance que revêt ce combat à mes yeux». S’il a accepté, indique-t-il, d’intégrer ce tournoi, c’est dû en grande partie à sa forte volonté de croiser le Géant du Baol qui reste le seul lutteur dans ce tournoi à avoir croisé le «Roi des arènes», Bombardier.
«Il y a un longtemps que je cours après un combat contre Tapha Tine», explique Zoss qui tient à rassurer ceux qui parlent de la rallonge de Tapha doté d’une redoutable force de frappe. «Je suis prêt à tous les niveaux. Si je ne suis pas capable de battre Tapha Tine, mieux vaut que je fasse autre chose que de lutter», a-t-il indiqué.

«Un cachet de 50 millions, c’est de la broutille !»
Même s’il dit ne pas être d’accord qu’on plafonne les cachets à 50 millions, comme c’est souhaité par Gaston Mbengue et Aziz Ndiaye, Zoss pense que si les cachets ont tendance à diminuer, c’est à cause des sponsors qui se sont retirés. «On ne peut pas voir un lutteur accepter un cachet de 50 millions après avoir réussi à gagner 150 millions de nos francs. 50 millions, c’est de la broutille pour un lutteur», fait-il remarquer. Le lutteur des Parcelles Assainies dit regretter l’échec de la délocalisation de cette 3e journée du tournoi du Tnt en Gambie.
Cet après-midi, c’est au tour de son adversaire, Tapha Tine, de tenir son Open Press avant que les deux autres adversaires, Gouye Gui et Ama Baldé, ne prennent le relais respectivement demain vendredi et après-demain samedi.

lequotidien.sn


Jeudi 14 Janvier 2016 - 09:24



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.