contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Ousmane Sonko: "On veut me diaboliser, me faire passer pour un terroriste et diviser l'opposition



Le président du parti Pastef/ Les Patriotes, interrogé par la Rfm, attribue la publication de l'enregistrement, dans lequel il appelle à fusiller les politiciens, au régime de Macky Sall qui, selon lui, serait dans "le registre de diabolisation en voulant le faire passer pour un terroriste".



"Cette vidéo date de plusieurs mois, souligne Sonko. Qu'on la sorte aujourd'hui dans un contexte que vous connaissez pour essayer de noyauter les vraies questions, notamment l'assassinat lâche d'une de nos militants, les agressions presque quotidiennes, l'irruption de la gendarmerie chez ma mère au lendemain de la présentation de mon livre, est autre chose." "Peut-être qu'ils ont peur, mais personne ne sera fusillée", raille le député. Qui signale qu'un "acteur politique (Souleymane Ndéné Ndiaye, Ndlr) a dit qu'on doit pendre les transhumants, les fusiller mais (que) cela n'a pas créé autant d'émoi".
"C'était juste pour montrer la gravité des actes qu'ils ont posés. J'ai beaucoup d'admiration pour Me Abdoulaye Wade", temporise le leader de Pastef, qui croit savoir que le pouvoir cherche, à travers des pratiques comme la diffusion de la vidéo en cause, à diviser l'opposition. "L'opposition sera suffisamment mature et les Sénégalais également, pour ne pas tomber dans les trucs du pouvoir", pronostique Sonko. Qui ajoute : " Il (le pouvoir) me taxe de terroriste. Un terroriste qui a servi l'Etat pendant 15 ans. Aujourd'hui, s'il avait un seul début de preuve d'ailleurs, de ce qu'ils avancent, je serais depuis longtemps en prison. Et ces gens deviennent ridicules avec cette tentative de diabolisation qui ne produit que l'effet contraire, c'est-à-dire que les Sénégalais viennent en masse vers nous parce qu'ils ont compris." (lessentiel)

PiccMi.Com

Mardi 16 Octobre 2018 - 01:26



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.