contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Ousmane tanor Dieng sur la candidature de Benno : «Seul, le Ps ne peut pas gagner ; mais sans le Ps, rien n’est possible»



De retour de son périple aux Etats-Unis où il a rencontré les chefs d’Etat membres de l’Internationale socialiste (Is), à l’occasion de l’Assemblée générale de l’Onu, Ousmane Tanor Dieng a fait un crochet à Paris. Ainsi, il a eu à rencontrer, hier, des militants de son parti dans la capitale française.



Ousmane tanor Dieng sur la candidature de Benno : «Seul, le Ps ne peut pas gagner ; mais sans le Ps, rien n’est possible»
Entre autres sujets, il a abordé la question de la candidature de l’unité et du rassemblement de Bennoo, celle du Président Wade, mais aussi les prochaines Législatives. Face à ses militants, hier, à Paris, le Premier secrétaire du Parti socialiste (Ps), Ousmane Tanor Dieng, a passé un peu en revue l’actualité politique au Sénégal. Ceci dit, il a longuement abordé la question de la candidature de l’unité et du rassemblement au sein de Bennoo Siggil Senegaal. Selon M. Dieng, cette question sera bientôt résolue. «Notre objectif, c’est de faire partir Wade. Donc, il faut prendre toutes les garanties pour faire face à Abdoulaye Wade et il faut tout faire pour y arriver. Maintenant, si l’on veut trouver une solution rapide, chacun risque d’aller de son côté. Nous avons une attitude tactique en étant patients, mais en nous donnant un deadline. Malgré ce que disent les gens, les choses évoluent», lance-t-il, optimiste.

Le Premier secrétaire du Parti socialiste informe aussi qu’il y a des facilitateurs désignés pour discuter avec les candidats à la candidature de l’unité et du rassemblement de Bennoo Siggil Senegaal. Il s’agit, entre autres, du Professeur Abdou­laye Bathily de la Ligue démocratique (Ld), de Robert Sagna, Secrétaire général du Rassem­ble­ment pour le socialisme et la démocratie/Takku Defaarat Senegaal (Rsd/Tds), de Momar Sambe, leader du Rassem­blement des travailleurs africains/Sé­négal (Rta/S), de Pape Demba Sy, constitutionnaliste et chef de file de l’Union pour la démocratie et le fédéralisme/Mboolo mi. «Ils ont commencé leurs travaux depuis le 26 septembre dernier et vont finir le 10 octobre prochain. Ainsi, ils vont rencontrer les leaders de Bennoo le 15 octobre prochain», explique Ous­mane Tanor Dieng.
Le Premier secrétaire du Ps estime qu’avoir un candidat de l’unité est plus rassurant, et rassure aussi le peuple. «Même si on n’arrive pas à avoir un candidat, il faut faire de sorte qu’on ait au moins deux candidats. De toute façon, on va, lors de notre Bureau politique de jeudi prochain (demain), évoquer la candidature du Ps à la candidature unique de Bennoo. Beaucoup reconnaissent aujourd’hui que seul, le Ps ne peut gagner les élections, mais rien n’est possible sans le Ps», précise Ousmane Tanor Dieng.

En outre, le chef de file des So­cialistes a annoncé que Bennoo est en train de réfléchir sur une liste commune aux prochaines élections législatives. Ousmane Tanor Dieng a également parlé de la question relative à l’irrecevabilité de la candidature de Wade. «Je serais très surpris que le Conseil constitutionnel puisse prendre une décision contraire à celle voulue par le peuple. Beaucoup sont d’avis que si la situation ne change pas, il faut organiser les syndicats, l’opposition, la société civile pour que l’organisation d’une élection soit impossible. Donc si Wade persiste, nous avons, nous aussi, une égale détermination pour faire de sorte qu’il ne se présente pas», avertit le Premier secrétaire du Ps.

Avec le Quotidien

PiccMi.Com

Jeudi 29 Septembre 2011 - 08:21



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.