contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



PLAINTE CONTRE DES ORGANES DE PRESSE : Le Tribunal des pairs rend des verdicts à la Salomon



PICCMI.COM - Le Tribunal des pairs (TP), un organe du Conseil pour le respect de l’éthique et de la déontologie (CORED) a publié trois avis pour se prononcer sur des plaintes contre les journaux Libération, l’Observateur et le Quotidien. Au sujet de la première plainte, le TP journal Libération estime que «Libération n’a pas respecté les dispositions du code la presse au sujet de la diffusion d’un droit de réponse».



Des membres du Cored (images d'archives)
Des membres du Cored (images d'archives)
La deuxième plainte a été déposée par Youness Nahchef, ressortissant marocain, formateur en aviculture, contre l’Observateur. A ce sujet, le TP «estime que le journal n’a pas violé les règles d’éthique et de déontologie des journalistes. Cependant, il invite l’Observateur et tous les autres médias à la vigilance, pour éviter tout rapprochement ou amalgame de nature à provoquer la stigmatisation d’un individu ou d’une communauté».
Enfin la dernière plainte est l’œuvre du Dr. Pape Khaly Niang, contre le journal Le Quotidien. Après examen, le plaignant a été débouté car le Tribunal des Pairs, estime que «les griefs du plaignant contre la rédaction du journal Le Quotidien pour non-respect des règles d’éthique et de déontologie de la profession car les faits relatés sont bien réels. Le journal Le Quotidien n'est pas d'ailleurs le seul organe de presse de la presse qui les a publiés». Picc.com vous livre in extenso en intégralité les trois décisions rendues par le Tribunal des pairs.


AVIS N° 001/2015

Objet: Plainte de l’ambassade d’Arabie Saoudite contre le quotidien Libération

Le mercredi 15 avril 2015, le Tribunal des Pairs du Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (CORED) s’est réuni à la Maison de la Presse à Dakar pour examiner la plainte de l’ambassade d’Arabie Saoudite contre le quotidien Libération pour non publication intégrale d’un droit de réponse.
Les faits : le journal Libération dans son numéro 957 du 26 janvier 2015, a consacré sa Une et un article en page 5 au refoulement de trois Saoudiens et d’un Soudanais à leur arrivée à l’aéroport de Dakar pour «leurs liens supposés avec le terrorisme et le financement douteux de la construction d’un institut islamique au Sénégal».
Estimant que ces allégations sont fausses, le plaignant a demandé au journal de publier un droit de réponse dans les mêmes conditions que l’article incriminé.
Dans sa réponse à la plainte, envoyée au CORED, le directeur de publication de Libération a argué de la longueur du texte produit par l´ambassade saoudienne, en guise de droit de réponse, pour ne pas le publier dans son intégralité. Toutefois, il a fait valoir qu’il en a publié l’essentiel en page 2.

AVIS du Tribunal des Pairs

Analysant la plainte, le Tribunal des Pairs constate que le journal Libération a satisfait partiellement au droit de réponse de l’ambassade d’Arabie Saoudite en ne publiant qu’une partie du droit de réponse. Mais, il estime que le journal aurait dû faire un appel à la Une, qui renvoie à l’article de la page 2, pour respecter l’équilibre des formes.
En conséquence, le TP attire l’attention du quotidien Libération sur le fait qu’il n’a pas respecté l’insertion du droit de réponse, tel que stipulé par le Code de la presse qui indique que le droit de réponse doit être publié dans les mêmes conditions de publication ou de diffusion que l’article incriminé.
La réédition d’un tel manquement, expose à la délivrance d’un avertissement par le Tribunal des Pairs.
Le Tribunal des Pairs


AVIS N° 002/2015

Objet: Plainte de M. Youness Nahchel contre l’Observateur

Le mercredi 15 avril 2015, le Tribunal des Pairs du CORED s’est réuni à la Maison de la Presse à Dakar pour examiner la plainte de M. Youness Nahchef, ressortissant marocain, formateur en aviculture, contre l’Observateur.

Les faits : le journal l’Observateur a publié dans son édition du 16/09/2014 un encart publicitaire remis par M. Nahchel, à la même page qu’un article relatant des exactions subies par des Sénégalais résidant au Maroc.

Dans sa plainte, M. Nahchel estime que la publication de son annonce à la même page que cet article lui a causé de graves préjudices dans ses affaires et lui a valu en même temps des insultes et menaces.

Dans sa réponse, le Directeur de publication de l’Observateur exprime son «regret» et sa «désolation» devant cette situation, rappelant que la programmation des insertions relevait de la compétence du service commercial.

AVIS du tribunal

Analysant l’affaire, le Tribunal n’a pas retenu les griefs du plaignant contre la rédaction de l’Observateur, même s’il juge malencontreuse la publication concomitante de l‘article sur les Sénégalais au Maroc et de l’encart publicitaire du technicien d’élevage marocain dans la même page.

Le Tribunal estime que le journal n’a pas violé les règles d’éthique et de déontologie des journalistes. Cependant, il invite l’Observateur et tous les autres médias à la vigilance, pour éviter tout rapprochement ou amalgame de nature à provoquer la stigmatisation d’un individu ou d’une communauté.
Le Tribunal des Pairs


AVIS N° 003/2015

Objet: Plainte du Dr. Pape Khaly Niang, contre le journal Le Quotidien

Le mercredi 15 avril 2015, le Tribunal des Pairs du CORED s’est réuni à la Maison de la Presse à Dakar pour examiner la plainte du Dr Pape Khaly Niang, Directeur général de l’Agence d’Assistance à la Sécurité de Proximité (ASP), contre le journal “Le Quotidien”.

La plainte porte sur un article publié dans l’édition du 3 décembre de ce journal, signé de Bocar Sakho, avec comme surtitre «extorsions de fonds, escroquerie, trafic de drogues » et comme titre à la Une «
Agents de
Sécurité
Pourris».
Le Dr. Niang juge que l’article du Quotidien a «un caractère tendancieux» et «ne se réfère à aucune source digne de foi». Il demande la publication d’une mise au point dans le journal en réparation du «préjudice moral» subi.
Dans sa réponse à la plainte, le Directeur de publication du “Quotidien” réfute les griefs du Dr. Niang, avec à l’appui plusieurs coupures de journaux qui font état des écarts de certains agents de sécurité de proximité et des propos du Directeur général de l’ASP qui reconnaît l’ampleur du mal.

AVIS du tribunal

Après avoir analysé l’affaire, le Tribunal des Pairs, rejette les griefs du plaignant contre la rédaction du journal Le Quotidien pour non-respect des règles d’éthique et de déontologie de la profession car les faits relatés sont bien réels. Le journal Le Quotidien n'est pas d'ailleurs le seul organe de presse de la presse qui les a publiés.
Par ailleurs le tribunal des Pairs note que le plaignant aurait dû d'abord s'adresser au Journal Le Quotidien pour faire valoir un droit de réponse et éventuellement le saisir en cas de refus de publication, ce qui n'a pas été le cas.

Le Tribunal des Pairs


Jeudi 30 Avril 2015 - 13:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.