contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



POUR AVOIR TENU DES PROPOS DISCOURTOIS A L’ENDROIT DE MACKY SALL ET YOUSSOU NDOUR : Un jeune français arrêté à l’hôtel Royal Saly par la gendarmerie



La visite du ministre de la Culture et du Tourisme hier dans la station balnéaire de Saly Portudal (Petite côte), a été marquée par un incident.



POUR AVOIR TENU DES PROPOS DISCOURTOIS A L’ENDROIT DE MACKY SALL ET YOUSSOU NDOUR : Un jeune français arrêté à l’hôtel Royal Saly par la gendarmerie
C’est lors de cette visite de travail dans les différentes structures hôtelières de ladite station, qu’un individu présenté par des agents de l’Hôtel Royal Saly comme étant un de leurs clients venus de France a été appréhendé, embarqué dans le véhicule des hommes en bleu puis conduit à la brigade de gendarmerie. Avec d’autres clients de l’hôtel, le gars était en train de faire la fête à la plage. Invité par un membre de la délégation à baisser le volume de la sonorisation, il a refusé. Un gendarme en tenue est ainsi venu lui ordonner, de vive voix, de baisser le volume de sa sonorisation pour permettre au ministre de la Culture et du Tourisme Youssou Ndour, de pouvoir échanger avec les responsables de l'hôtel. Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, il a fini par s’exécuter, non sans manquer de tenir des propos discourtois à l’endroit du président de la République. Piqué par on ne sait quelle mouche, le gars, habillé d’un maillot aux couleurs françaises portant sur le dos, «Ribery 22» est monté sur ses grands chevaux. Il a lancé à vive et intelligible voix, «rien à foutre que ce soit Youssou Ndour le ministre ou le président Macky Sall». Des propos qui ont provoqué l'ire de l’adjudant Mamadou Ba, qui les a trouvés discourtois à l'endroit d'un ministre de la République, et du Président de la République qui incarne l'institution suprême. L’adjudant Mamadou Ba, qui est le commandant de la brigade de Saly, l’a sermonné d’abord, mais est confronté à l’entêtement de son interlocuteur il a fini par l’embarquer malgré l’intervention des responsables de l’hôtel Royal Saly. Le gars qui a été invité à les suivre dans le véhicule 4X4 de la gendarmerie ne semblait pas jouir de toutes ses facultés, il donnait l’air de quelqu’un qui était ivre et s’exprimait de manière arrogante. L’agent interrogé par son collègue, un capitaine a reproché au mis en cause le fait que celui-là n’ait pas obtempéré mais a préféré continuer. Avec la tête peinte aux couleurs bleu blanc rouge, même l’intervention de ses amis et des responsables de l’hôtel ne lui ont pas été d’un grand secours. D’ailleurs, l’un des responsables de la structure hôtelière a précisé que celui-là fait partie d’un groupe de Français qui doivent rentrer ce soir et qui ont voulu anticiper leur fête d'indépendance, qui aura lieu aujourd’hui.

popxibaar

Dimanche 15 Juillet 2012 - 10:50



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Réagissez à cet Article
Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.