contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



POUR SAUVER L'ECOLE SENEGALAISE : Les 11 commandements de Macky Sall





Le Président de la République, Macky Sall, a présidé ce jeudi 06 août 2015, au King Fahd Palace, le Conseil présidentiel sur les conclusions des Assises de l’Education et de la Formation. A l'issue de cette rencontre qui a regroupé plusieurs acteurs du monde de l'Education, Macky Sall a retenu 11 décisions retenues pour une éducation et une formation de qualité :

Décision 1 : Réorienter le système éducatif vers les sciences, les mathématiques, le numérique, les technologies et l’entreprenariat

Dans ce cadre, note le chef de l'Etat, il est impératif de consolider la triple vocation de l’Ecole : promotion des valeurs républicaines, formation qualifiante, intégration sociale et autonomie personnelle.

Décision 2 : Généraliser la prise en charge de la petite enfance.

En effet, l’éducation préscolaire est déterminante dans le développement et la réussite de l’enfant, reconnais le chef de l'Etat. “J’encourage ainsi les collectivités locales à promouvoir des initiatives communautaires, celles du secteur privé ou des daaras, en faveur de la petite enfance, afin de contribuer à une progression notable du taux brut de préscolarisation”, fait-il savoir.

Décision 3 : Améliorer l’équité dans l’accès à l'éducation

Macky Sall a demandé au Gouvernement de hâter la mise en œuvre (d’ici 2017) du programme spécial d’éradication des abris provisoires.

Décision 4 : Développer l’enseignement arabo-islamique et l’articuler au système éducatif.

“Je salue la contribution appréciable de l’enseignement arabo-islamique à la scolarisation des enfants. C’est pourquoi j’invite le Gouvernement à veiller à l’exécution diligente du Projet d’Appui et de modernisation des Daaras (Pamod) dont la première phase concerne la réalisation de 64 Daaras modernes”, déclare le chef de l'Etat.

Décision 5: Développer la formation professionnelle et l’adapter aux besoins du marché du travail.

Macky Sall a demandé au Gouvernement d’accélérer la construction des sept (07) lycées professionnels de Sandiara, Sédhiou, Tambacounda, Louga, Fatick, Matam, Kolda et à moderniser l’apprentissage et la formation qualifiante. “Il convient également de soutenir l’orientation scolaire et professionnelle à tous les niveaux afin de mieux guider et accompagner les apprenants dans leurs choix d’études et de carrières”, dit-il.

Décision 6 : Développer l’alphabétisation et renforcer la place des langues nationales

A ce titre, il salue les initiatives en faveur de l’expérimentation et de la généralisation progressive de l’usage des langues nationales dans le système éducatif. “J’encourage, à cet égard, les opérateurs en alphabétisation, qui font un travail remarquable sur l’ensemble du territoire national”, soutient Macky Sall.

Décision 7 : Promouvoir l’inclusion des filles et des enfants à besoins éducatifs spéciaux

Le Sénégal, note Macky Sall, a réalisé la parité fille/garçons à l’école élémentaire. “Je magnifie, à cet effet, le rôle des associations qui œuvrent, avec le Gouvernement, au maintien des filles dans le système scolaire, à la prise en charge des enfants à besoins éducatifs spéciaux et la promotion d’une école inclusive”, dit-il.

Décision 8 : Renforcer la professionnalisation des ressources humaines

“J’attache du prix au relèvement des niveaux de recrutement et à la rigueur de la sélection aux concours d’entrée. J’invite ainsi le Gouvernement à renforcer la qualité de la formation initiale et continue des enseignants et à promouvoir la modernisation de la gestion des ressources humaines du secteur, en favorisant notamment la mobilité (les passerelles entre les différents corps)”, avance-t-il.

Décision 9 : Améliorer la qualité des enseignements-apprentissages.

“C’est le lieu d’encourager la réforme des curricula, en tenant compte des besoins et des intérêts des apprenants, du respect du quantum horaire, de la centralité sur l’apprenant, de l’approche par les compétences, du renforcement de l’encadrement et de la pédagogie de la réussite”, dit-il.

Décision 10 : Promouvoir un enseignement privé de qualité

La contribution du privé, religieux ou laïc, à l’éducation des enfants et des adultes est remarquable, reconnait le Président de la République. Il félicite et encourage ainsi les partenaires de l’enseignement privé et invite le Gouvernement à les accompagner dans l’amélioration de leurs offres de formation.

Décision 11 : Améliorer la gouvernance et consolider le dialogue social pour un éducatif performant.

Le Gouvernement doit accélérer la réforme institutionnelle et veiller à l’harmonisation des dispositifs législatifs et réglementaires, recommande Macky Sall.

Outre les efforts financiers importants de l’Etat et la contribution des partenaires au développement, il invite les collectivités locales, le secteur privé et les organisations de la société civile à explorer des mécanismes de financement innovants, pour une éducation ouverte et de qualité. “Nous devons, par ailleurs, conforter la relation de confiance entre les différents acteurs. Dès lors, il s’avère indispensable d’apprécier nos acquis, d’évaluer les besoins à pourvoir, de surmonter les obstacles et, enfin, de nous entendre sur l’essentiel. Je lance donc un appel à la communauté éducative, en vue de bâtir un consensus national, à même d’assurer le succès de la refondation du modèle éducatif sénégalais», conclut-il.

Avec Seneweb


Vendredi 7 Août 2015 - 09:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.