contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



PROTECTION SOCIALE DES ARTISTES SÉNÉGALAIS : Le premier bureau de souscription ouvert à Douta Seck



Le directeur de cabinet du ministre de la Culture et des Loisirs, Sahite Sarr Samb a procédé hier, à la Maison de la Culture Douta Seck, à l’ouverture officielle du premier bureau de souscription et d’information pour la couverture sociale des artistes sénégalais.



PROTECTION SOCIALE DES ARTISTES SÉNÉGALAIS : Le premier bureau de souscription ouvert à Douta Seck
« Le mécanisme est enclenché et la balle est dans le camp des artistes, c’est-à-dire des professionnels de la culture ». C’est en ces termes que le directeur de cabinet du ministre de la Culture et des Loisirs, Sahite Sarr Samb a procédé hier, à l’ouverture officielle du premier bureau de souscription et d’information pour la couverture sociale des artistes sénégalais.

« Cette cérémonie est symbolique et nécessaire, car il s’agit de prendre désormais en charge la protection sociale des artistes de notre pays. Nous sommes dans la phase pratique. L’Etat s’engage à être le premier promoteur et protecteur des créateurs » a expliqué M. Samb.

Il a insisté sur l’intérêt de ce projet qui consiste à avoir un environnement favorable à la créativité et l’expression culturelle dans notre pays. Il a lancé un appel à tous les artistes à s’inscrire massivement dans ces bureaux qui sont là pour leur bien-être.

Sahite Sarr Samb a révélé que la subvention de l’Etat qui est de 50 millions F Cfa pourrait atteindre les 100 millions F Cfa.

Un bureau dans chaque région


« Il appartient aux artistes de s’inscrire et de cotiser régulièrement pour mettre un terme à la précarité dans laquelle certains parmi eux vivent au soir de leur vie » a souligné M. Samb.

L’assureur conseil et coordinateur général du projet de protection sociale des artistes, Biram Ndeck Ndiaye a qualifié la journée d’hier de jour historique dans l’évolution culturelle sénégalaise. « Il n’a rien de plus important que la santé et le bien- être pour mener pleinement ses activités artistiques. C’est pourquoi, les artistes ont l’occasion historique d’aller s’inscrire et cotiser afin de vivre décemment. Il faut se féliciter que le projet ait fait l’objet d’un large consensus », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter qu’il faut du « sérieux dans toute chose si nous voulons avancer. C’est à nous de faire d’abord notre propre police pour la réussite du projet ».

Le représentant du pool d’assureurs, Ibra Mamadou Kane a affirmé que trois bureaux seront ouverts à Dakar et un bureau dans chaque région pour le maillage du territoire national. Les assureurs ont mis à la disposition de tous les artistes des fiches d’information qui précisent les options et les garanties accordées à chaque ayant droit. Au préalable, il faut remplir une fiche d’adhésion. Nombreux sont les artistes qui ont fait le déplacement hier à la Maison de la Culture Douta Seck pour assister à la cérémonie.

Le peintre Kalidou Kassé a invité les assureurs à soutenir la création par l’achat d’œuvres d’art pour leurs cadeaux de fin d’année. « Il serait mieux d’avoir un partenariat dans ce sens pour aider les artistes à assurer leur cotisation » a-t-il confié.

Aïda Ngom, fille aînée de la célèbre cantatrice Yandé Codou Sène a agrémenté la rencontre avec de belles chansons tirées du répertoire de sa défunte maman.

Maké DANGNOKHO
LESOLEIL

© PiccMi.Com - Le Magazine du Web Sénégalais

Vendredi 29 Octobre 2010 - 07:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.