contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



PS:L’exclusion de Khalifa et cie actée aujourd’hui



C’est aujourd’hui que la messe sera dite pour les «dissidents» Khalifa Sall, Bamba Fall, Barthélémy Dias, Idrissa Diallo… à l’issue de la réunion du Comité directeur du Parti socialiste.



PS:L’exclusion de Khalifa et cie actée aujourd’hui
Lors de cette réunion qui sera certainement présidée par le secrétaire général national Ousmane Tanor Dieng, on saura si ces «dissidents» seront exclus du parti. Le chemin a été balisé par l’évocation de ce dossier par la saisie de la Commission de discipline contre les soi-disant camarades «dissidents». D’ores et déjà, le Secrétaire général des jeunesses socialistes a donné le ton.

Dans une vidéo postée sur Senegal7.com, il soutient que l’idée d’exclure le maire de Dakar et ses partisans est tout à fait légitime au moment où ces derniers ne respectent pas le mode de fonctionnement du Parti socialiste.
Le secrétariat exécutif du parti avait également annoncé la couleur. Le porte-parole du jour, Alpha Balla Gaye, qui s’était adressé à la presse avait signalé que «le cas des camarades du parti dissidents a été abordé. Nous avons constaté que la dissidence est en train de se transformer progressivement en dissidence politique avec des réunions et la vente de cartes à l’effigie du parti. Nous avons constaté qu’il était nécessaire de mettre un terme à cette insupportable suffocation médiatique que suscitent ces prises de positions». Avant de poursuivre en ces termes : «Il a été question à travers les discussions, de porter ce point au prochain bureau politique qui sera tenu la semaine prochaine et qui traitera de la vie du parti, évaluation et perspectives». De même, «la question de l’assignation en justice a été abordée, et le parti a pris toutes les dispositions idoines pour répondre à cette assignation».
Sur Seneweb, le maire de la Médina avait porté la réplique aux pro Tanor. «Cela me fait rire. Je pense que nous n’avons même pas leur temps. Ils sont frileux. Car, à six mois du renouvellement des instances du parti, ils cherchent à éliminer de potentiels adversaires. Cela montre qu’ils sont minoritaires. Ceci à l’instar du président de la République qui cherche à éliminer un adversaire pour 2019». Avant de poursuivre : «Le mandat que nous avons n’est pas celui du Ps. Avec le parti ou sans, nous avons gagné nos communes et rien ne peut nous empêcher d’être des socialistes. Cette décision est nulle et non avenue». Le maire de la Médina d’ajouter : «Cette direction est une antichambre de l’Apr. Ça nous laisse indifférent. La logique que nous avons, c’est la reconquête du pouvoir par un socialisme pur et dur. Ce parti veut nous exclure parce que nous voulons un candidat socialiste pur et dur pour 2019. Ils peuvent prononcer notre exclusion mille fois, cela ne nous empêchera pas de nous réclamer socialistes. Au lendemain, j’organiserai un meeting pour voir qui viendra me dire : ‘tu n’es pas socialiste’.»
walf-groupe

PiccMi.Com

Samedi 30 Décembre 2017 - 11:55



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.