contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Pape Oumar Ngom, le guitariste du « super étoile », risque la condamnation

MOUILLÉ DANS UNE SOMBRE AFFAIRE D’ESCROQUERIE SUR UN TERRAIN A YOFF



Le guitariste du « super étoile », Pape Oumar Ngom est en bisbille avec le Parquet qui le poursuit pour complicité d’escroquerie. Hier, devant le juge correctionnel, le représentant du ministère public a requis à son encontre un mois avec sursis. Le Procureur a demandé également contre son acolyte présumé, El Assane Dièye, 4 mois ferme. Il leur est reproché d’avoir fait des manœuvres pour mettre en vente un terrain de 130 m2 à Yoff, à 11,5 millions de francs. Verdict le 15 Octobre.



Pape Oumar Ngom, le guitariste du « super étoile », risque la condamnation
Nul n’est censé ignorer la loi. Cette expression presque galvaudée, Pape Oumar Ngom, le guitariste de Youssou Ndour, se la rappellera toujours et pour cause. Mouillé dans une affaire d’escroquerie pour laquelle il est poursuivi par le Parquet pour complicité, le guitariste du « super étoile » qui a été inculpé et laissé en liberté n’a pas été épargné par le Procureur qui a requis un mois assorti du sursis contre lui. Une peine d’avertissement, selon le représentant du ministère public qui dira dans ses réquisitions : « j’espère que cette expérience lui servira de leçon ». S’il maîtrise parfaitement bien la guitare et s’il ne s’y connaît qu’en musique, « le guitariste ne peut pas se permettre de s’engager dans une affaire pas claire du tout ; surtout que dans ladite affaire intervient un escroc notoire du nom de Abdou Boucounta Mbengue qui a été arrêté dernièrement dans l’enceinte même du Tribunal », précisera le procureur en guise d’avertissement pour le musicien. Cependant, le guitariste du « super étoile » n’est pas le seul à recevoir le glaive du Parquet. En effet, El Assane Dièye, l’escroc, selon le maître des poursuites, l’homme par qui tout est parti, n’a pas été ménagé non plus par le Parquet dans ses réquisitions. Ce dernier a requis contre Assane Dièye 4 mois de prison ferme.
L’histoire remonte au mois dernier. Mbagnick Ndiaye, voulant acheter un terrain, s’en est ouvert à son ami Pape Oumar Ngom. Celui-ci l’a mis en rapport avec El Assane Dièye, un agent immobilier. C’est ce dernier qui lui a vendu un terrain de 130 m2 à Yoff, à…11,5 millions de francs. 7 millions de francs lui ont été versés en main propre. Mais, C’est le guitariste de Youssou Ndour qui a remis à l’agent immobilier les trois millions restant selon ce dernier qui dit avoir vendu à 10 millions et non 11,5 millions de francs. Chose bizarre, l’acte devant a été fait non devant notaire, mais devant un huissier de justice et le nommé Abdou Boucounta Mbengue était le témoin de l’agent immobilier.

Seulement, lorsque l’agent immobilier mettait en vente le terrain, il n’était en possession que d’un état de droit réel ; encore que dans le document ne figure pas son nom, mais celui de l’Etat du Sénégal. Ce qui veut dire qu’il n’était pas propriétaire. Pourtant, il soutient avoir acheté le site à 8 millions avant de le revendre à 10 millions de francs. Par ailleurs, le guitariste du « super étoile » a soutenu n’avoir jamais su que l’agent immobilier n’était pas le véritable propriétaire du terrain. C’est lui en fait qui a amené son ami voir le terrain. Et comme par hasard, le véritable propriétaire s’est présenté pour leur dire que le terrain lui appartient. En tout cas, Pape Oumar Ngom qui compte en découdre avec l’agent immobilier, a déposé une plainte contre lui. Le combat sera poursuivi devant le juge civil, où il sera question de réclamer des dommages. Pour le moment, son conseil, Me Mbaye Jacques Ndiaye a demandé la relaxe pure et simple de son client, convaincu qu’il n’y a aucune charge contre celui-ci. Pour sa part, le juge pénal rendra sa décision le 15 Octobre prochain.

Alassane DRAME
Lasquotidien.info

© PiccMi.Com - Le Magazine du Web Sénégalais

Jeudi 14 Octobre 2010 - 14:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.