contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Pléthore des listes: El Hadji Diouf et Mbaye Jacques Diop réclament une caution





Pléthore des listes: El Hadji Diouf et Mbaye Jacques Diop réclament une caution
PICCMI.COM-La pléthore de listes, environs 2 703, pour les élections locales du 29 juin est causée par l'absence de caution qui fait que, déclarent les avocats et politiciens El Hadji Diouf et Mbaye Jacques Diop, " des gens farfelus, fantaisistes et farceurs sont candidats".

"C'est du je m'en foutisme* politique et la banalisation de la chose publique. Les gens pensent qu'être maire, c'est une partie de plaisir mais c'est un fardeau. J'ai rencontré des gens qui n'ont aucun niveau. Ce sont des farceurs qui savent qu'ils ne vont rien gagner" a déclaré Me El Hadji Diouf.

Les citoyens, dit-il, doivent être édifiés parce que "tout le monde ne peut pas être maire" et que les conseillers municipaux doivent être "aptes à impulser le développement, le progrès dans la localité".

"Il suffit simplement d'un récépissé que l'on peut emprunter ou payer et on est candidat. C'est facile et il faut mettre de l'ordre" a indiqué le député à l'Assemblée nationale, leader du parti des travailleurs et du peuple (Ptp).

Pour mettre fin à pléthore de listes " il faut verser, pour chaque candidat, une caution d'à peu près 5 millions. C'est le minimum pour décourager toute cette catégorie de farceurs, magouilleurs et de comploteurs qui vont ensuite vendre leur de conseiller. C'est de l'escroquerie préméditée" insiste-t-il.

Cette multitude de listes " est une première au Sénégal mais elle tend à banaliser les élections et la fonction municipale. Or, il n'y a pas plus beau que le poste de maire et de conseiller municipal en politique" a déploré Me Mbaye Jacques Diop, ancien président du Conseil de la République pour les Affaires économiques et sociales.

"Il y a des listes fantaisistes et il faut cautionner pour limiter les dégâts. Nous devons arriver à nous entendre (la classe politique) pour une caution d'au moins 10 millions pour freiner l'ardeur de certains humoristes qui ont déposer des listes pour s'amuser" a martelé l'ancien maire de Rufisque.

L'autre problème collatéral évoqué par Me Diop, porte sur les couleurs des listes, à l'exemple de sa ville qui, soutient-il, plus de 60 candidats. "Les couleurs ne sont pas infinies. Comment les gens de Rufisque vont reconnaître avec 60 listes de 60 couleurs différentes. Je pense que ce n'est pas possible" s'est interrogé le président du parti du progrès et de la citoyenneté (Ppc).

Pour trouver une solution " les acteurs politiques doivent trouver un consensus pour que le 29 juin nous sachions sur quel pied danser sinon, ça va être difficile".









Samedi 17 Mai 2014 - 11:27



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.