contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Plus jeune député de la Législature : Fatou Thiam et Sira Ndiaye se disputent le prestige - Kébémer fournit une autre octogènaire





Plus jeune député de la Législature : Fatou Thiam et Sira Ndiaye se disputent le prestige - Kébémer fournit une autre octogènaire
L’âge semble être un avantage pour les députés et leur parti politique respectif. Les Libéraux et la coalition au pouvoir se disputent le plus jeune élu de la douzième Législature. Fatou Thiam du Pds devrait probablement remporter la bataille, mais Sira Ndiaye de Benno bokk yaakaar parle d’«erreur» sur sa date de naissance sur la liste.

Fini le combat des urnes entre gladiateurs de la scène politique sénégalaise. L’heure est aux querelles d’Etat civil entre les différentes chapelles politiques admises à l’Assemblée nationale. A peine les députés provisoirement élus, l’on se dispute d’avoir investi le (ou la) plus jeune député. Benno bokk yaakaar (Bby) et le Parti démocratique sénégalais (Pds) se permettent de prolonger les accrochages jusqu’au bulletin de naissance. Répondant à Barthélemy Dias à travers les ondes de la Rfm, Modou Diagne Fada a souligné que son parti a apparemment le plus jeune député de la 12e Législature. En ef­fet, les Libéraux ont une carte à faire valoir, en l’occurrence la res­ponsable des femmes de l’U­nion des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl). Investie à la deuxième place sur la liste nationale du Pds, Fatou Thiam est née le 17 mai 1981 à Saint-Louis. Cet agent de santé de profession dispute le statut du plus jeune membre de la nouvelle Assemblée nationale à Sira Ndiaye de la coalition au pouvoir.

Cette dernière a été investie sur la liste départementale de Mbour de Bby aux côtés de Ousmane Tanor Dieng. Si on se fie à la liste d’investiture de sa coalition, elle est née le 21 août 1979 à Mboro. Sur la rubrique profession, il est mentionné «Non renseigné» pour celle dont on dit qu’elle est étudiante. Toutefois, la Mbouroise conteste la date de naissance mentionnée sur la liste d’investiture. Sira Ndiaye indique avoir vu le jour en août 1981. Après avoir promis au Quotidien de lui envoyer sa pièce d’Etat civil, elle se retrouve dans l’impossibilité de le faire, arguant qu’elle est à Dakar.

SIRA NDIAYE DE BBY : «ça n’a pas trop d’importance»

Pour prouver qu’elle est le plus jeune député nouvellement élu, Sira Ndiaye s’était engagée à envoyer une copie de sa pièce d’identité par fax. Pas plus tard qu’hier, elle soutenait mordicus que les mandataires de Benno bokk yaakaar se sont trompés de date de naissance au moment de la confection de listes avant de promettre une preuve. Mais les minutes s’égrènent et les avis changent. Sira Ndia­ye exhorte par la suite Le Quo­tidien à vérifier au niveau de l’Etat civil. Finalement, elle estime que cette polémique autour des dates de naissance «n’a pas trop d’importance» pour elle et pour sa coalition.

Mais sa concurrente, Fatou Thiam dont la date de naissance ne figurait pas sur la liste nationale du Pds n’en démord pas : «Je connais Sira. Nous avons fait l’Université de Dakar ensemble. Ce n’est pas vrai ; elle n’est pas née en 1981.» Cette célibataire native de Saint-Louis a tenu à prouver qu’elle est la cadette des élus en envoyant sa carte d’identité.

L’AÎNEE EST NEE LE …00/00/1930

Le double enjeu d’une telle controverse paraît banal. Au lendemain de la date de clôture du dépôt des listes, un débat avait été posé sur l’absence de jeunes sur les listes de candidature à la députation. Le camp de Macky Sall avait été accusé de n’avoir pas fait avec la jeunesse. Même dans la formation du gouvernement. Du côté de Abdoulaye Wade, il avait été soufflé des manœuvres visant à reléguer des jeunes responsables com­me Bara Gaye, Coumba Gaye et Tous­saint Manga à des positions inconfortables sur la liste nationale.

Aujourd’hui, aussi bien des Li­béraux que de la majorité, la jeunesse sera représentée à l’As­semblée nationale mais avec des fortunes diverses. Par ailleurs, le jeune député va officier comme secrétaire de séance au cours de la première session d’ouverture portant élection du président de l’As­semblée nationale. Celle-ci devra être présidée par le plus âgé des nouveaux parlementaires. Pour cette Législature, la plus vieille des députés est Seynabou Dieng de Bby. La dame a été victorieusement investie sur la liste départementale de Kébémer, ville réputée fief de Abdoulaye Wade. Le seul aspect insolite reste qu’elle est née le «00 00 1930 à Kébémer». D’au­cuns disent que Seynabou Dieng n’est pas née de la dernière pluie… politique. Elle s’est engagée dans la lutte depuis l’époque de Léopold Sédar Senghor sans jamais occuper une station. Ce qui l’a menée aujourd’hui à l’Assemblée nationale grâce à la main de son actuel mentor, Macky Sall. C’est une mamie, commerçante de 82 ans qui devrait diriger les travaux pour l’élection du président de l’As­sem­blée nationale.

Le quotidien

Vendredi 6 Juillet 2012 - 12:45



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.