contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Pour une hausse des primes : Les Lions rangent leurs baskets





Pour une hausse des primes : Les Lions rangent leurs baskets
L’Equipe nationale du Sénégal a observé une pause hier pour manifester son désaccord par rapport à la prime de participation d’un million qu’aurait proposé le ministère des Sports.

Passée de cinq cent mille à un million lors du Mondial, la prime de participation est jugée dérisoire par les Lions qui l’ont fait savoir au ministère des Sports, en boycottant hier l’entraînement. Aux dernières nouvelles, des pourparlers ont été entamés pour trouver un consensus autour du problème.
La prime de participation qui était initialement arrêtée à 500 000 Cfa a été doublée pour passer à 1 000 000 Cfa. A cette prime de participation, s’ajoute une indemnité forfaitaire de 500 000 Cfa pour tous les joueurs présélectionnés y compris les membres du staff technique et médical. Ces dispositions concernent les deux sélections masculine et féminine. Si pour l’Equipe nationale féminine, ces mesures ont été acceptées et appréciées, en revanche, pour l’Equipe nationale masculine, les pensionnaires demandent une augmentation de la prime de participation à hauteur de 1 500 000 et celle de l’indemnité forfaitaire à 800 000 Cfa.
A l’état actuel des ressources du Département, ces prétentions ne peuvent être satisfaites, compte-tenu des contraintes budgétaires.

Interpellé sur cette affaire, le président de la Fédération de basket, Me Babacar Ndiaye n’a pas voulu se prononcer. Cette crise intervient à quelques jours du tournoi de Dakar, prévu du 8 au 11 août. A noter que le Sénégal partage son groupe avec l’Angola, le Maroc et le Mozambique.

Wiwsport


Vendredi 31 Juillet 2015 - 11:19



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.