contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


Premiers prix dans les catégories fiction et documentaire du festival Clap Ivoire : Deux films sénégalais primés à Abidjan


Les réalisateurs sénégalais Mamadou Thiandoum et Mamadou Niang ‘Leuz’ ont remporté les premiers prix respectivement dans les catégories fiction et documentaire du festival Clap Ivoire, dédié aux jeunes réalisateurs des pays de l'Uemoa.




Premiers prix dans les catégories fiction et documentaire du festival Clap Ivoire : Deux films sénégalais primés à Abidjan
Le festival de cinéma court métrage d'Abidjan, Clap Ivoire, organisé du 1er au 5 septembre 2010, a livré son palmarès. Les deux participants sénégalais, rencontrés samedi à Dakar, ont obtenu des trophées.

El Hadji Mamadou Niang ‘Leuz’ a remporté le premier prix dans la catégorie documentaire. Son film Les Pieds dans l’eau qui relate les affres des inondations dans la banlieue dakaroise de Pikine a séduit le jury. El Hadji Ndiaye, directeur du Centre africain de technologie des médias et jury Clap Ivoire 2010, estime que ‘l’intérêt du sujet traité a été fortement apprécié’. Ndiaye trouve d'autres atouts au documentaire primé : ‘La bonne direction de la photo et des acteurs’.

Un autre réalisateur sénégalais s’est illustré dans la catégorie fiction. Mamadou Thiandoum a reçu le premier prix pour La Reine et le Soleil, une adaptation d’un conte populaire sénégalais. Le film raconte l’histoire de la reine Saraba qui voulait épouser le soleil. Le décor a été mouche. ‘C’est un cinéma de reconstruction’, explique Thiandoum.

Les lauréats sénégalais ont réussi reçu chacun une enveloppe d'un million Cfa. Mamadou Thiandoum s'est dit satisfait de sa première participation à Clap Ivoire. ‘C’est encourageant en tant que jeune d’être distingué dans un festival malgré la léthargie de notre cinéma. L’argent me permettra de concrétiser mes projets de films’, a-t-il confié. Le déplacement à Abidjan lui a permis de voir ce que font ses homologues réalisateurs, notamment ceux du Burkina et du Togo. ‘Je n’ai pas eu l’occasion d’aller dans ces pays, mais leur cinéma m’a fait voyager dans leurs cultures, leurs croyances et mœurs’, souligne l’auteur de La Reine et le soleil. Quant à Leuz, il souhaite que son film Les Pieds dans l’eau passe sur les télévisions sénégalaises.

Le Grand prix ‘Kodjo Ebouclé’, d’une valeur de deux millions Cfa, est allé à l'Ivoirien Jean Noël Boyou. Son documentaire Lobicker ou femmes Lobi s'intéresse aux villageoises de Bondoukou (Nord-est Côte d'Ivoire) qui travaillent le beurre de karité.

Le jury Clap ivoire a distingué 8 films sur les 14 en compétition.

Fatou K. SENE
Walfadjri

PiccMi.Com




Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.




Facebook

TWITTER

      




LES ÉMISSIONS DE PICCMI WEBTV