contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Présidentielle 2012: Youssou Ndour sur les pas de Martelli et Weah





Présidentielle 2012: Youssou Ndour sur les pas de Martelli et Weah
Il avait annoncé la couleur dans une adresse aux Sénégalais en septembre. Samedi, au cours de l’inauguration du siège de son mouvement citoyen « Fekke ma ci bole » (en Wolof : Je suis témoin donc je m’implique), il a annoncé son intention de descendre dans l’arène politique le 02 janvier 2012.

« Yes You can » ! La une du journal L’observateur appartenant au groupe de presse du musicien en dit long sur la volonté de Youssou Ndour de peser de tout son poids lors des prochaines joutes électorales. Le journal Libération avait annoncé avec force détails que le chanteur se présentera à la prochaine présidentielle et le discours du chanteur ne dément en rien ces révélations. S’il ne se présente pas, Youssou Ndour s’engagera sans doute aux côtés d’un candidat qui ne s’appellera pas Abdoulaye Wade vu la tonalité générale de son discours et l’invitation à renoncer à une troisième candidature qu’il avait adressée au président sénégalais après les évènements du 23 juin.

« Les Sénégalais sont fatigués »

Dans son discours de samedi, le chanteur s’est attaqué au bilan de Wade : « Dire que les autorités n’ont rien fait, n’est pas exact. Mais à quel prix ? »

Invitant Wade à réduire le train de vie de l’Etat, il ajoute :

« Nous avons plus de 40 voire 50 ministres. Ce n’est pas normal dans un pays comme le Sénégal qui ne compte que 12 voire 13 millions d’habitants. L’Allemagne, l’un des pays d’Europe les plus développés, n’a même pas 20 ministres. L’argent utilisé pour payer tout ce beau monde aurait pu servir à construire des écoles ou à créer des emplois pour vous les jeunes ».

L’interprète de Seven Seconds invite les électeurs à faire preuve de dignité. « Une fois que vous êtes dans l’isoloir, il n’y aura que Dieu et vous. Faites votre choix en toute conscience. Si pendant ce moment, vous n’êtes pas capable de le faire, c’est parce que vous n’avez aucune dignité », déclare-t-il.

« Je vais respecter tous mes engagements jusqu’au 1er janvier 2012. Mais à partir de 2 janvier, je serai libre », lance à la foule le chanteur qui trouve que les temps sont durs et « ceux qui sont là ne se préoccupent de la souffrance des sénégalais ».

« Ils ne visent que leurs intérêts personnels. Cette situation doit cesser et les sénégalais doivent maintenant prendre leur destin », explique Youssou Ndour.

Volets de bois vert

Cette descente dans l’arène politique a été diversement appréciée par l’opinion publique sénégalaise. Ainsi Oumar Faye de Leral Askanwi, un mouvement politique sénégalais, a rappelé au chanteur que le Palais présidentiel n’est pas le palais des congrès de Bercy. Selon ce mouvement, la politique est un terrain glissant où le chanteur risque de perdre ses chaussures.

M. Faye n’est pas le seul à avoir une telle posture. Le colonel Malick Cissé, un allié politique de Me Wade, a quant à lui accusé le lead-vocal du Super étoile d’être instrumentalisé par des opposants.

« Il ne faudrait pas que Youssou Ndour pense que quand on a réussi quelque chose, on doit pouvoir tout réussir. Sans la musique, il n’existe pas. Je pense que ces troubadours n’ont qu’à rester à leur place. Le pays est hiérarchisé, classifié. Chacun a son rôle. Un musicien doit rester musicien, un troubadour doit rester troubadour. Tour le monde a le droit de jouer sa partition mais dans les limites de ses possibilités et de son savoir faire »

Sur la toile, les Sénégalais s’en donnent à coeur joie. Dans les forums de discussions des sites d’informations et sur Facebook, les débats battent son plein. Un utilisateur du réseau social pense que le chanteur ferait mieux de ne pas s’engager car la politique est trop sale. Un autre l’encourage en soulignant que, face à l’échec des diplômés et autres politiciens professionnels, le Sénégal a besoin d’un homme nouveau comme Youssou Ndour.

« Il n’y a aucune école où on apprend à devenir président »

Comme pour devancer les critiques de ses nombreux détracteurs qui trouvent prétentieux son engagement en politique, Youssou Ndour a affirmé au cours de sa rentrée politique qu’il n’y a aucune école où on enseigne l’art de devenir président.

“Où est ce que vous avez vu une école ou une université où l’on enseigne comment devenir, un chef de quartier ? Connaissez-vous une école ou une université où l’on enseigne comment devenir un ministre ? Où est ce que vous avez vu une école ou université où l’on apprend comment devenir un président de la République ? ».

NDEYE KHADY LO ( SLATE AFRIQUE)

PiccMi.Com

Mardi 29 Novembre 2011 - 19:36



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Réagissez à cet Article

1.Posté par Deug le 29/11/2011 18:45

que Youkhou Ndour...pardon Youssou Ndour ! nous laisse en paix. le Sénégal n'est pas Haiti ou le Libéria . Il n'a ni la dimension, ni le charisme, ni l'intelligence, ni la probité , ni l'altruisme requis pour assurer des fonctions publiques. qu'il rende compte aux gens de la médina de l'utilisation des millions de l'association "cime" de la médina dont il le seul à connaitre l'utilisation. Et s'il était un escroc?

2.Posté par Tuff Gong le 30/11/2011 06:52

Deug
je vous dirai comme j'ai dit à un certain Oumar Faye agitateur, suversif, chasseur de prime et chercheur de beaux rôles de son état.
Vous commencez sérieusement à nous pomper l’air avec votre soudain patriotisme qui me semble d’ailleurs plus qu’hypocrite que liberticide ! Mais de quelle autorité tenez-vous vos inepties ? Pourquoi Youssou Ndour ne se présenterait-il pas s’il le souhaitait ? Etes-vous le seul citoyen de la république à devoir en décider ? Mais cela ressemble à de la masturbation finalement ! C’est quoi votre problème ?
Pourquoi cela ne vous pose-t-il pas problème qu’un vieillard de 90 ans viole la Constitution qu’il a lui-même interprétée comme étant strictement contre sa candidature pour demander un troisième mandat, en plein jour et en état de sobriété absolu, avec le risque de mettre le pays à sac?
Pourquoi cela ne vous pose-t-il pas problème que ce vieillard qui se dit plus diplômé du Cap au Caire et de Dakar à la corne de l’Afrique, à la tête du Sénégal depuis 11 seulement l’a pillé comme personne ne l’a jamais fait et devient de fait le plus grand délinquant économique que le Sénégal ait jamais connu ?
Vous connaissez Abraham Lincoln, Pierre Bérégovoy ou encore Lula Dasylva ? Avez-vous avez une petite idée de ce qu’ils ont fait pour leur pays sans être bardés de diplômes ?
Si vous vous cherchez une petite célébrité, commencez quand même à chercher à faire quelque chose de vos 10 doigts au lieu de piailler vainement, essayer au moins de travailler comme Youssou Ndour ! Trouvez-nous une radio, une télé ! Créez des emplois, comme Youssou Ndour ! Vendez en bien le nom du Sénégal (non pas en donnant des serviettes remplies de nos millions de F CFA à des Représentants de bailleurs de fonds…) à travers la planète terre !
Avec votre bile que vous déversez sur Youssou vous semblez nous demander de ne choisir pour nous diriger que ces bandits de grand chemin à cols blancs, ces brigands pour qu’ils nous dépouillent, pour qu’ils nous construisent des routes à 7 milliards le Km, pour qu'ils nous creusent un trou qu'ils ont appelé "tunel" et qui ne contourne aucun obstacle si ce n'est le détournement de deniers publics,pour qu’ils nous arnaquent avec une « autoroute à pillage », comme disait l’autre ; comparable à ce petit jeu que faisaient les filles de ma génération quand nous étions petits, attachant de jolis foulards d’un bout à l’autre de la rue pour demander au passants généreux quelques sous… elles disaient : « lo labé koukfi diar diokhé dereum »… Vous nous demandez de ne choisir que ces receleurs qui ont morcelé tout le territoire du Sénégal pour y loger leurs maitresses et leurs sbires et troubadours, qui vendent sous notre nez nos biens comme au souk !

3.Posté par Tuff Gong le 30/11/2011 06:56

Deug
je vous dirai comme j'ai dit à un certain Oumar Faye agitateur, suversif, chasseur de prime et chercheur de beaux rôles de son état.
Vous commencez sérieusement à nous pomper l’air avec votre soudain patriotisme qui me semble d’ailleurs plus qu’hypocrite que liberticide ! Mais de quelle autorité tenez-vous vos inepties ? Pourquoi Youssou Ndour ne se présenterait-il pas s’il le souhaitait ? Etes-vous le seul citoyen de la république à devoir en décider ? Mais cela ressemble à de la masturbation finalement ! C’est quoi votre problème ?
Pourquoi cela ne vous pose-t-il pas problème qu’un vieillard de 90 ans viole la Constitution qu’il a lui-même interprétée comme étant strictement contre sa candidature pour demander un troisième mandat, en plein jour et en état de sobriété absolu, avec le risque de mettre le pays à sac?
Pourquoi cela ne vous pose-t-il pas problème que ce vieillard qui se dit plus diplômé du Cap au Caire et de Dakar à la corne de l’Afrique, à la tête du Sénégal depuis 11 seulement l’a pillé comme personne ne l’a jamais fait et devient de fait le plus grand délinquant économique que le Sénégal ait jamais connu ?
Vous connaissez Abraham Lincoln, Pierre Bérégovoy ou encore Lula Dasylva ? Avez-vous avez une petite idée de ce qu’ils ont fait pour leur pays sans être bardés de diplômes ?
Si vous vous cherchez une petite célébrité, commencez quand même à chercher à faire quelque chose de vos 10 doigts au lieu de piailler vainement, essayer au moins de travailler comme Youssou Ndour ! Trouvez-nous une radio, une télé ! Créez des emplois, comme Youssou Ndour ! Vendez en bien le nom du Sénégal (non pas en donnant des serviettes remplies de nos millions de F CFA à des Représentants de bailleurs de fonds…) à travers la planète terre !
Avec votre bile que vous déversez sur Youssou vous semblez nous demander de ne choisir pour nous diriger que ces bandits de grand chemin à cols blancs, ces brigands pour qu’ils nous dépouillent, pour qu’ils nous construisent des routes à 7 milliards le Km, pour qu'ils nous creusent un trou qu'ils ont appelé "tunel" et qui ne contourne aucun obstacle si ce n'est le détournement de deniers publics,pour qu’ils nous arnaquent avec une « autoroute à pillage », comme disait l’autre ; comparable à ce petit jeu que faisaient les filles de ma génération quand nous étions petits, attachant de jolis foulards d’un bout à l’autre de la rue pour demander au passants généreux quelques sous… elles disaient : « lo labé koukfi diar diokhé dereum »… Vous nous demandez de ne choisir que ces receleurs qui ont morcelé tout le territoire du Sénégal pour y loger leurs maitresses et leurs sbires et troubadours, qui vendent sous notre nez nos biens comme au souk !
Vous n'êtes pas sérieux, pour être poli avec vous.

4.Posté par beug le 30/11/2011 11:56

tuff, inutile de multiplier vos commentaires.Dites à Youssou Ndour de se présenter rék.Que Youssou Ndour se présente, qu'il affronte les journalistes, les syndicalistes, le patronat, les étudiants.TUFF, demande à Youssou de se présenter, j'en suis sur qu'il représentera un candidat car, il n'oserait pas se présenter.Je voudrais être clair, je suis un farouche combattant contre la candidature de Wade. Dites à Youssou Ndour que des milliers de sénégalais ont crée plus d'emplois que lui: Serigne Mboup, Issam Omaïs, le propriètaire de Touba Oil, Diprom, Le propriètaire de Sofica...Na Youssou gneuw kéne dou ko déf dara dagne kaye wane rék.Non You sama waye kate dafaye déconné quoi, dou affairou waye kate rék wayé affairou capacité leu nakh waye kate bou mélni Baba Maal amena capacité wakhou ma khaliss wala entreprise.Non You non waye.

5.Posté par Tuff Gong le 30/11/2011 14:05

beug
Il s'agit pas de cela, mais de répondre aux questions que je pose, si vous pouvez bien sûr!

6.Posté par simple mind le 30/11/2011 22:57

hum Tuff vous y allez un peu fort quand meme...ce dévouement est trop complaisant pour ne pas paraitre suspect... il nous rappelle celui des rewmistes affidés du grand bandit autoproclamé Idy Seck...
mais enfin, you est un cotoyen qui a le droit de se présenter mais avons aussi que sa candidature n'est pas la plus indiquée... dans ce cas...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.