contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Problèmes de financement de la campagne de Wade : Karim et Samuel Sarr s’invectivent au Palais



Une vive altercation a opposé, dimanche dernier, Samuel Sarr à Karim Wade. Le fils du Président a refusé, selon des informations en provenance du Palais, de contribuer au financement de la campagne de son père. Qui, dit-on, est «à court d’argent».



Problèmes de financement de la campagne de Wade : Karim et Samuel Sarr s’invectivent au Palais
La guerre continue de faire rage entre Samuel Sarr, conseiller financier du chef de l’Etat et Karim Wade, fils du Président. Les deux «frères ennemis» ont repris les hostilités. Seulement cette fois-ci, la guerre qui a déclenché a déjà fait des dégâts. Les deux «ennemis» jurés ont eu, dimanche dernier, une altercation qui a failli mal tourner. Le financement de la campagne électorale du Président Wade est passé par là. En effet, la commission des finances du directoire de campagne du candidat des Forces alliées (Fal2012) pilotée par Pape Diop, Madické Niang et Samuel Sarr lui même, selon des indiscrétions, bute sur le manque de fonds pour tenir jusqu’au 24 février, date de la fermeture de la campagne. L’actuel conseiller financier du chef de l’Etat s’en est ouvert à Karim Wade, en lui demandant de donner sa contribution. Karim Wade s’est offusqué de cette sollicitation de Samuel Sarr, arguant qu’il n’est pas «l’ar­gen­tier» du Parti démocratique sénégalais (Pds). «J’avais déjà dit à mon père, président de la République que je ne me mêlerai pas de sa campagne», lui rétorque le ministre d’Etat, ministre de l’Energie.

Une source bien informée et proche du Palais indique qu’«une telle attitude de Karim Wade n’a pas plu à l’ex-ministre de l’Energie». Aus­sitôt, apprend-on, «le ton monte et, face à la colère de M. Wade, les deux hommes ont failli en venir aux mains. Karim Wade esquive alors de gros mots dégueulés par le conseiller financier du Président Wade. Samuel Sarr ayant décidé d’avoir la peau du premier qui a juré aussi de ne pas se laisser abattre». L’ancien ministre de l’Energie de marteler : «Vous n’avez pas à vous comporter de la sorte. Votre attitude est celui d’un lâche. Vous avez le comportement d’un égoïste.» Au Palais, l’on raconte que le conseiller financier du chef de l’Etat reproche à Karim d’avoir «refusé de contribuer à la collecte du budget de campagne de son père».

A en croire d’autres sources proches du Palais, M. Sarr a eu «à déplorer le peu de soutien reçu» de la part de Karim Wade dans l’élaboration du trésor de guerre pour la campagne électorale. «Samuel Sarr s’en est plaint auprès du Président sortant, en vain», rapporte-t-on. Le Quo­ti­dien a joint un autre membre du directoire de campagne du candidat des Fal2012 pour qui, «Karim ne veut pas mettre la main à la poche, alors qu’il peut à lui seul financer la campagne électorale de son père».

cbdiagne@lequotidien.sn
Cheikh Bamba Diagne
source: LeQuotidien.sn


Mercredi 8 Février 2012 - 13:25



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Réagissez à cet Article

1.Posté par ADAMA le 08/02/2012 15:45


ADAMA UNIVERSA
Adama universa vous propose une gamme de produits immobiliers à Thiès, des terrains à usage de vergers et de parcelles à votre portée à des prix abordables a partir de 700000fcfa .des terrains de 300m2 gis : à keur mas samba Gueye, aéroport de diass nord sen Iran, route de morroland, à mboro pied dans l’eau …
Contact portable :+221 77 925 00 34
Fixe :+221 33 951 1412

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.