contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire


Promotion de la musique Mandingue…Mariètou Cissokho marque un tournant important


PICCMI.COM - Avec Mariètou Cissokho, les sénégalais peuvent désormais s’attendre a du mbalax version mandingue. Son dernier album a été le prétexte pour présenter une variété riche en sonorités bien de chez nous. Elle avoue vouloir être désormais en phase avec le choix des mélomanes, qui adulent particulièrement le mbalax.




Promotion de la musique Mandingue…Mariètou Cissokho marque un tournant important
«A partir de maintenant, chaque album que je vais sortir aura un large choix de titres en version mbalax», dit sans détour la diva mandingue. Elle marque ainsi un tournant important dans sa carrière musicale qui était jusque-là le reflet d’un héritage mandingue fièrement assumé.
Mais il s’agit pour la sortie de ce nouvel opus de verser dans la diversité culturelle, afin de toucher une plus grande partie des mélomanes. Notamment avec une gamme de 7 titres mbalax sur les 16 que comporte l’album. Ils sont présentés sous divers formats de musique tradi-moderne.
La diva Mandingue déplore, par ailleurs, le fait que la musique de son ethnie ne soit pas bien connue au Sénégal. «La musique mandingue a encore beaucoup de chemin à faire pour avoir du succès au Sénégal. C’est le mbalax qui est plus consommé», avoue-t-elle. Tout en précisant que ce n’est pas la raison qui a poussé son choix vers les sonorités mbalax. Pour elle, c’est plutôt l’occasion trouvée pour faire plaisir à ses nombreux fans. Elle continue d’ailleurs de chanter en bambara.
«Ce mbalax est plutôt bambara. Je veux juste que ceux qui ne comprennent pas mandingue se retrouvent dans les partitions mbalax de ma musique», explique-t-elle.
A ce titre, l’album qui sera sur le marché à partir du 27 avril, est un mélange de sonorités musicales qui touchent, par ailleurs, beaucoup de genres musicaux à l’instar du reggae, du zouk et de la salsa. Pour cela, elle a fait appel à des musiciens expérimentés notamment son frère Baboulaye Cissokho, le claviste du Raam Daan Pape N’diaye et l’ancien soliste du Super Diamono Doudou Konaré.
Il faut rappeler que Mariètou Cissokho a longtemps fait la promotion de la musique mandingue en portant l’héritage de sa grand-mère, feue Fatou Sakho du théâtre Sorano. Elle s’est ainsi produite sur de grandes scènes au Sénégal et à l’étranger.
Diouma Sow Thiam




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.




Facebook

TWITTER

      




LES ÉMISSIONS DE PICCMI WEBTV