contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Qu’est ce qui fait croire à nos détracteurs que les 7356 milliards, sont une dette ? (Par Ibrahima SENE)



Quand on a affaire à des adeptes de la » politique politicienne » qui prétendent avoir des compétences quelconques en Economie, on ne peut récolter que des dénégations et autres déraisons!



Je rappelle d’abord les propos tenus depuis Paris par Amadou Ba, notre Ministre de l’Economie des Finances et du Plan, en réponse à la lettre ouverte adressée, par Karim Wade, aux PTF du Sénégal, réunis à Paris pour le compte du Groupe Consultatif.
Il rappelle publiquement et officiellement la vérité sur la dette du Sénégal, son évolution, sa composition, et son niveau actuel.

En effet, dans sa réponse, il a écrit: » Il est peut être bon de vous rappeler qu’en 2006, le taux d’endettement du Sénégal avait drastiquement baissé pour passer de 78% à 21% du PIB à la faveur de l’éligibilité de notre pays aux initiatives de réduction de dettes PPTE et IADM. Mais cette dette s’est reconstituée à un niveau record entre 2006 et 2011, avec un taux d’endettement public qui est remonté jusqu’à 40%, soit 19 points d’augmentation en 5 ans.

L’analyse de l’encours au 31 décembre 2017 montre aussi que notre dette est constituée à 53% de prêts contractés entre 2000 et mars 2012, pour une valeur de 2198.8 milliards de FCFA.

Malgré tout, le Sénégal a toujours un ratio d’endettement de 47,5%, largement inférieur à la norme communautaire de l’UEMOA fixée à 70%. Il reste encore à ce jour un pays à risque de surendettement faible, notamment, grâce au faible coût de sa dette, à dominante concessionnelle, avec une maturité moyenne élevée. Les récentes notations des Agences Moody’s et Standard & Poor confirment l’excellente qualité de la signature du Sénégal. ».

Laissons donc à nos détracteurs impénitents et impertinents, le soin de continuer à vociférer!
Et le plus ahurissant dans tout cela, c’est leur incapacité de faire la différence entre » engagement de financement » et » endettement »!

C’est pourquoi ils disent tous en cœur, en le fustigeant, que les 7356 milliards d’engagement des PTF, sont un nouvel endettement qui va grossir le stock de notre dette!

Dans leur hargne, ils oublient même que le PAP2 du PSE est évalué à 14098 milliards, dont 9414 milliards déjà mobilisés avant la tenue du Groupe Consultatif de Paris.

Le Groupe Consultatif de Paris devrait servir à convaincre les PTF et le Privé, à accepter de financer le gap qui est de 4684 milliards, réparti en deux lots: 2950 milliards attendus des PTF, et 1834 attendus du Secteur Privé.

C’est ainsi que, rien que la BAD, qui est un PTF africain stratégique, a promis de participer à hauteur de 1500 milliards, et que l’ensemble des PTF, pour les 7356 milliards que nos illustres économistes ont tout de suite assimilé à de la dette que le Sénégal aurait contractée à Paris!
Plus ridicule que nos détracteurs tu meurs !

Pour ce qui est des 1834 milliards réservés au Privé, notre Privé national s’est déjà engagé pour 1000 milliards, donc à hauteur de 54,5% du montant recherché!

Pourtant, ces Doct Economistes n’ont eu de cesse de proclamer que notre Privé national y est marginalisé, et que le Sénégal a été vendu à l’étranger!

Ils ne se rendent même pas compte que la BAD s’est engagé à accompagner notre Privé national en dégageant 200 milliards pour les aider à réaliser leurs objectifs!

Mais, nos détracteurs ne peuvent pas reconnaître, que le montant promis par les PTF reflète le niveau de leur appréciation positive des résultats du PSE1, et du sérieux qu’ils apportent au PAP2, et que l’engagement de notre Privé national, prouve la confiance qu’il a envers les Autorités de ce pays, et le PAP2 qu’elles ont est proposé.

C’est en cala que le Groupe Consultatif de Paris a été un succès, et non pas par ce que le Sénégal aurait réussi à s’endetter encore pour 7356 milliards!

D’où leurs larmes de crocodile versés pour la défense des générations futures, dont l’avenir serait hypothéqué par le Président Macky Sall par cette prétendue dette !

Ibrahima SENE PIT/SENEGAL

PiccMi.Com

Jeudi 20 Décembre 2018 - 12:36



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 16 Mars 2019 - 13:01 Qui sont les fossoyeurs du dialogue ?

Jeudi 14 Mars 2019 - 12:50 Leçons d’un scrutin (Par Abdou Fall)


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.