contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Quand Moustapha Diakhaté s’indigne contre la campagne de Me Wade : «C'est triste de voir Wade dans la rue...Ceux qui sont au Pds ne sont pas des garçons !»





Quand Moustapha Diakhaté s’indigne contre la campagne de Me Wade : «C'est triste de voir Wade dans la rue...Ceux qui sont au Pds ne sont pas des garçons !»
PICCMI. COM- La descente d’Abdoulaye Wade n’a pas laissé indifférent Moustapha Diakhaté qui se dit profondément indigné. «Cela me fait très mal de voir un ancien président de la République devenir un président de la «rue-publique. Très honnêtement, je pense qu’après avoir exercé le pouvoir pendant 12 ans, la place d'Abdoulaye Wade n’est plus dans la rue», déplore M. Diakhaté.

En tant que président du groupe parlementaire Bby, il envisage d’initier une procédure à l’Assemblée nationale pour que cela ne se reproduise plus à l’avenir. «Je suis disposé à faire en sorte que les anciens chefs d’Etats aient un statut qui les extrait de ces contingents politiciennes», assure-t-il.

Très remonté contre les responsables du Pds qui ont cautionné cela, Moustapha Diakhité estime que ces derniers «ne sont pas des garçons». «Un garçon n’appelle pas son père au secours. Il se bat devant lui et gagne. Ces gens-là ne sont pas courageux. Qu’ils laissent Wade se reposer en paix. Je souhaite qu’Abdoulaye Wade redevienne un patrimoine national au même niveau que Nelson Mandela et non un chef de camp et de gang».


L'As


Vendredi 27 Juin 2014 - 09:30



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Juillet 2014 - 12:54 LINGUERE : Aly Ngouille Ndiaye élu Maire


Réagissez à cet Article

1.Posté par RobertJer le 21/07/2014 12:47

Enjoy your blog )
http://750lwjy9.com my blog

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.