contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Qui était Seigne Sidy Makhtar Mbacké ?



Durant son vivant Serigne Sidy Makhtar Mbacké s’était distingué comme un modèle de spiritualité, de générosité, de discrétion et de travailleur infatigable. Retour sur le parcours d’un homme multidimensionnel



Dans ce Naissance et formation
Serigne Sidy Makhtar Mbacké est né en 1924 à Mbacké Kadior, village où son père Serigne Bara avait l’habitude de se retirer pour apprendre le coran et pratiquer les préceptes de l’islam. Serigne Cheikh Maty Lèye Mbacké était jusqu’ici le khalife de la famille Bara Ibn Khadimou Rassoul. C’est à la suite du rappel à Dieu de Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké en 2010 qu’il est devenu Khalife général des Mourides. Il a acquis une solide formation dans le domaine mysticisme. Il a fait aussi du travail un sacerdoce. C’est pourquoi, il a évolué dans plusieurs d’activités économiques comme l’agriculture, l’élevage… Et surtout l’éducation spirituelle sur la méthode de l’enseignement de Cheikh Ahmadou Bamba.
Ses réalisations
Il a commencé son khalifat de la famille de Serigne Bara, le 22 mai 1990 succédant son grand frère Serigne Abdoul Aziz Bara Mbacké. Comme Khalife général des Mourides, il s’était attelé à l’entretien et à la rénovation à chaque fois que le besoin se fait sentir. En 2013 le Khalif actuel Serigne Sidy Moukhtar Mbacke ordonne l’ajout de deux autres minarets. La salle principale de prières est magnifique : décorée de marbre, elle porte des teintes dorées discrètes qui apaisent toute personne qui pénètre dans les lieux.
C’est ainsi qu’il a consacré son énergie dans la construction des "daaras" (écoles coraniques) ; des mosquées et des bibliothèques, etc,. C’était lui qui a rénové le mausolée de Serigne Bara ibn Khadimou Rassoul.
Serigne Sidy Mackthar Macké, un grand rassembleur
« Je me battrais pour que les fêtes religieuses soient célébrées à l’unisson », disait-t-il lui-même, au lendemain de son accès au khalifat de Serigne Touba. Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, son parcours en tant que petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba, grand soufi et véritable gardien de l’orthodoxie islamique. Il a incarné durant son khalifat " la renaissance spirituelle. Il était un homme pragmatique, qui allait vers l’essentiel et qui symbolisait la convergence d’idées, de l’unité musulmane " Serigne Sidy Makhtar Mbacké , était également un artisan de l’indépendance économique, clé du développement d’un pays».
Il était le deuxième petit fils de Khadimou Rassoul à être Khalife des mourides après Serigne Mouhamadou Lamine Bara Mbacké. Dès son arrivée au Khalifat, il s’était fixé comme entre autres objectifs, l’enrichissement du legs laissé par son père et son grand frère qui l’ont devancé au khalifat.
Serigne Cheikh Moukhtar Maty Lèye Mbacké était également l’homme ouvert à la discussion mais attaché à l’héritage de son grand père Khadim Rassoul. Il avait, au cours d’un Magal de Mbacké Kadior, il avait invité les étudiants à "épouser la droiture et de ne consacrer qu’à la quête du savoir et de la sagesse, d’éviter les comportements déviants et de reconnaitre l’autorité de tutelle comme le recommande Khadim Rassoul dans ses écrits Kun Katiman et d Tazaoudou Sikhar ou le viatique des jeunes".
Ses relations avec Tivaouane

Serigne Sidy Makhtar Mbacké avait de très bonnes relations avec Tivaoune
On se rappelle encore après son accession au khalifat, il a interdit de faire un distingo entre les Mourides et les Tidjanes. Cela pour garder une certaine unité entre les deux grandes confréries du Sénégal. Comme en atteste ce témoignage de Serigne Cheikh Thioro Mbacké, porte-parole du Khalife général des mourides, suite à la disparition du Khalife général des tidianes.
«Au-delà de la Tarikha tidiane et la voie soufi, c’est Touba qui est la plus orpheline. Personne n’ignore les relations entre Touba et Tivaouane, nous avons le même sang, et entretenons des relations exemplaires à tout point de vue. A l’accession de Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké au Khalifat, Al Amine s’est employé à jouer les émissaires entre Serigne Mouhamadou Mansour et Touba, entre Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy et Touba. Aujourd’hui, les relations entre Touba et Tivaouane sont devenues plus fortes, plus consensuelles, plus belles".
Serigne Cheikh Thioro a aussi rappelé la visite d’Al Amine sous le magistère d’El hadji Mouhamadou Lamine Bara Mbacké Fallilou. Le Khalife général des mourides d’alors, lui fit savoir sa volonté de communion de la communauté islamique, qu’il n’y ait plus de divergence pour agir ensemble et parler d’une seule voix. Il poursuit : « Serigne Abdou Aziz me dit que vous êtes une référence et si vous nous dites de faire, nous agirons conformément sans arrière-pensée. Il est une référence, non seulement pour tous les chefs religieux, mais aussi pour tous les musulmans, je l’ai estimé et je me rendais souvent auprès de lui et sa famille aussi n’ignore pas les rapports que nous entretenions. « Vous êtes mon ambassadeur à Touba », c’est la dernière phrase qu’il m’a adressée".

PiccMi.Com

Mercredi 10 Janvier 2018 - 10:47



Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.