contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



RENVOYEE POUR VOL: La domestique intente un procès contre sa patronne



Anta Diouf dite Ndioma et Fatou Thiaré allias Mbathie respectivement âgées de 38 et 34 ans domiciliées à Thiocé sont accusées de coups et blessures volontaires sur la mineure D S représentée par sa grande mère Soda Thiaw, lui occasionnant une incapacité temporaire de travail de 2 jours.



RENVOYEE POUR VOL: La domestique intente un procès contre sa patronne
La jeune DS avait été employée par la dame Ndioma comme domestique. Mais ce compagnonnage a volé à l’éclat au cours du mois de décembre dernier. En effet, Ndioma a découvert que sa jeune bonniche était une voleuse. La première fois qu’elle s’en est rendue compte, ce jour-là, Ndioma était sortie, à son retour, elle retrouve DS dans la chambre. Surprise, la petite fille panique devant sa patronne. Ce qui éveilla les soupçons de celle-ci., qui pensa au manque récurrent de crèmes glace, qu’elle commercialise. Ndioma ouvre son frigo et se rend compte qu’il n’y avait plus de crème glace à vendre. Elle ne dit rien, mais envoie D.S. à la boutique, pour ensuite vérifier dans la chambre. C’est ainsi qu’elle découvre que les crèmes avaient été emballés dans le pagne de la fille. A son retour, DS s’excuse, et l’incident est clos. « Si je l’ai protégée, c’est parce que, j’ai exercé dans ma jeunesse la profession de domestique comme elle, mais DS est difficile à redresser, » soutient Ndioma.
Lorsque DS est rentrée chez elle, Ndioma constate qu’il ne reste plus que 6 000Frs sur les 20 000 Frs Cfa qu’elle avait gardés dans sa chambre. Le lendemain, interrogée la petite fille révèle qu’elle ne l’a pas pris d’un seul coup, et la dernière prise n’est pas encore consommée, et se trouve à la maison. Mais, elle ne voulait pas retourner immédiatement pour ramener l’argent, de peur d’être engueulée par sa grand-mère. Ndioma insiste jusqu’à avoir gain de cause, et rentrer dans ses fonds. C’est alors qu’elle a décidé de la renvoyer DS refuse de partir sans son salaire. Une altercation à laquelle Fatou Thiaré est intervenue pour demander à la fille de partir, en révélant qu’elle a une fois pris DS en flagrant délit, qui lui avait subtilisé son argent qui se trouvait dans sa pochette. Malheureusement ce jour-là, malgré les dénégations de DS devant l’accusation, Fatou avait fini par sortir l’argent qu’elle avait gardé sous le lit, trahie par le drap trouvé défait par l’accusatrice, qui vérifie sous le lit pour y trouver la somme perdue. DS demande pardon comme à son habitude. « C’est pourquoi, lorsque j’ai trouvé Ndioma discuter avec DS, j’étais pour son renvoi, car j’avais des preuves contre elle. C’est ce qui n’a pas plu à l’enfant qui m’a accusée. Je ne me suis même pas approchée d’elle, ce jour, » raconte Mbathie à la barre.
Selon Soda Thiaw, la tutrice de DS, sa petite fille est arrivée à la maison couverte de sable. Interrogée, elle lui raconte que c’est sa patronne et Mbathie qui l’ont battue, et l'ont accsuée de vol. Elle reprend le chemin accompagnée de DS, pour s’enquérir de la situation. Mais, d'après elle, on les a traitées de voleuses, c’est ce qui explique sa plainte.
Le procureur a requis l’application de la loi, et le tribunal a relaxé les prévenues purement et simplement.


Auteur : Mk


source : petitecote.net



Mardi 10 Janvier 2012 - 13:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.