contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



RESTAURATION DE BONNES PRATIQUES Le maire de Dakar installe 389 délégués de quartier



Le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall a procédé, mercredi dernier, à l’installation de 389 délégués de quartier. A cette occasion il a indiqué qu’il y avait «de bonnes pratiques qui ont existé dans ce pays et qui méritent d’être restaurées pour les poser en modèle». Il a souhaité que «le délégué de quartier soit ramené dans son rôle et dans sa posture originelle, consistant à être le représentant de l’Etat, son référent et son garant dans le quartier».



RESTAURATION DE BONNES PRATIQUES Le maire de Dakar installe 389 délégués de quartier
Les délégués de quartier seront posés «en exemple et en modèle» et seront appelés à «faire descendre et  faire monter le drapeau». A travers cet exercice, ils permettront «aux habitants des quartiers de pratiquer quelques actes de civisme».

L’édile de Dakar a par ailleurs rappelé que son institution qui est entrain de  beaucoup investir dans les rues de Dakar subit des préjudices. C’est ainsi que, a-t-il confié : «Nous avons fait exprès de ne pas faire l’entretien de l’éclairage cette année, parce que les trois milliards qu’on avait dépensés ont été annihilés par des actes des jeunes de quartier et autres. Aussi, a-t-il souligné : «nous avons pensé qu’il fallait retourner à la base en disant aux délégués de quartier qu’il leur appartient d’aider à la restauration de l’ordre et de veiller à ce que la citoyenneté soit quelque chose de vécu».
S’inscrivant dans ce sillage, Adjia Yaye Ndior Ndiaye, seule femme déléguée de quartier , a invité ses collègues à veiller à ce que leur mission puisse service d’exemple aux jeunes des quartiers.
… et se prononce sur  les marchands ambulants

Revenant sur  les incidences des travaux de pavage des rues de Dakar sur les marchands ambulants, le maire de Dakar a indiqué  ne pas souhaiter, pour des raisons économiques évidentes, que les marchands ambulants quittent sa ville.  Après avoir relevé que ces derniers «génèrent des ressources pour la ville», Khalifa Sall a affirmé vouloir organiser leur activité en la mettant «dans des conditions compatibles avec l’exercice d’une ville normale».

Et de préciser : «Nous allons nous réunir avec eux pour leur dire qu’on va commencer les travaux et que maintenant telle ou telle zone devra être libérée». Tout ceci sera accompagné par «des investissements qui ont  débuté avec la construction de centres commerciaux de Felix Eboué, les travaux de marché Kermel qui vont bientôt démarrer», sans compter l’acquisition d’ «un espace derrière le stade Léopold Sédar Senghor et quand nous l’aurons acquis, ce sera pour recadrer les marchands ambulants».

Sud Quotidien

Vendredi 8 Juin 2012 - 08:56



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.