contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



REVUE DE PRESSE DE CE WEEK END : La politique et le naufrage du ‘’Joola’’ en vedette



Les sujets politiques et la commémoration du naufrage du bateau le ‘’Joola’’ occupent une place de choix dans les quotidiens dakarois parvenus samedi à l’APS.



REVUE DE PRESSE DE CE WEEK END : La politique et le naufrage du ‘’Joola’’ en vedette
Parlant de l’anniversaire du naufrage du navire qui assurait la liaison maritime Dakar-Ziguinchor, le Soleil indique que ‘’les familles des victimes (sont) entre acquis et attentes’’.

Le journal note que huit ans après le drame, l’Office national des pupilles de la Nation est encore ‘’en quête de moyens’’. Dans le large dossier consacré au sujet, le président de l’Association des familles des victimes relève que ‘’beaucoup de choses ont été réalisées, mais les attentes demeurent’’.

Selon le journal, les familles des victimes ‘’estiment toutefois qu’il y a lieu de considérer la rétroactivité qui permettrait de prendre en charge le maximum d’orphelins’’, dans le cadre de la mise en place de l’Office des pupilles de la Nation.

Moussa Cissokho Cissokho a par ailleurs souligné le souhait des familles de ‘’faire remorquer l’épave jusqu’à 500 mètres de la plage de Kafountine (région de Ziguinchor), d’où les corps pourront être évacués dans une tombe commune. Nous pourrons y ériger un monument qui servira de mémorial commun’’.

Walfadjri, lui, relaie les accusations des familles des victimes françaises. ‘’Wade est un obstacle à l’éclatement de la vérité’’, titre le journal qui revient sur le drame, ‘’séquence après séquence’’.

Le Quotidien et le Matin évoquent eux aussi cette commémoration. ‘’An 8 du naufrage du bateau +Le Joola+ : les pupilles de la nation laissées en rade’’, titre Le Quotidien tandis que le Matin signale que les familles des victimes réclament ‘’l’érection d’un mémorial-musée’’.

Sur le plan politique, Kotch relaie ‘’ les inquiétudes de la Commission électorale de Bennoo Siggil Senegaal, réunie vendredi en conférence de presse, ‘’au regard des actes posés’’ par le chef de l’Etat, Abdoulaye Wade.

‘’Selon Ousmane Badiane de la Ligue démocratique, +tous les actes quotidiens posés par le pouvoir depuis le démarrage des inscriptions sur les listes indiquent clairement que M. Abdoulaye Wade et son régime ne sont pas dans une logique de vouloir organiser des élections transparentes et sincères en février 2012’’.

‘’L’opposition liste 7 points de contentieux’’, titre le journal, tout en précisant que ‘’la prochaine présidentielle risque d’être celle de tous les dangers’’.

Les suspicions de l’opposition sont aussi à la une du Populaire. ‘’Bennoo soupçonne +un hold-up en 2012, le PS s’inquiète du crime contre la démocratie’’, titre le journal.

Le Matin a pour sa part réservé son titre phare au sujet. ‘’Processus électoral : l’opposition étale ses griefs’’, titre le journal, qui écrit que, pour le comité électoral de Bennoo, ‘’les dysfonctionnements, irrégularités et incongruités qui ont émaillé la révision sont des indices éclairants de la volonté du régime libéral, de perpétrer un hold-up électoral inédit en 2012’’.

Les journaux évoquent aussi largement la déclaration faite par l’ancien premier ministre sénégalais Idrissa Seck, vendredi aux Etats-Unis.

Selon le Populaire, s’exprimant devant des militants libéraux à New York, Idrissa Seck a demandé à Wade de ‘’choisir pour sa succession’’. Citant l’ancien patron de Rewmi, le journal titre : ‘’La transition peut être souple ou conflictuelle.’’ ‘’Avec Abdoulaye Wade, Idrissa seck s’attend à tout. Y compris la confrontation’’, écrit le journal.

Le titre de Sud Quotidien donne également une idée de la combativité dont le maire de Thiès entend faire preuve pour le respect de la démocratie au Sénégal. ‘’Je combattrai tout projet de succession anti-démocratique’’, affiche le journal reprenant ainsi ses propos.

De son côté, Le quotidien note que pour l’ancien premier sénégalais, ‘’Wade est un homme du passé’’. ‘’Son cycle est celui Blaise Diagne, Ngalandou diouf, Lamine Guèye… ‘’, estime-t-il.

Quant à L’Observateur, il écrit que le maire de Thiès a ‘’levé un coin du voile sur la tenue ou non de l’élection présidentielle à date échue, au moment où le débat sur le report et le couplage des élections commence à s’installer’’.

‘’S’adressant aux militants libéraux de New York, le maire de Thiès a confié que +les incertitudes sur la tenue des élections à bonne date ne seront levées que le 18 décembre 2011 avec la publication du décret de convocation du corps électoral+’’.

Sur un tout autre plan, les quotidiens dakarois évoquent aussi le renvoi au 26 novembre prochain du procès de l’agression des journalistes Boubacar Kambel Dieng et Karamoko Thioune. ‘’Le parquet oublie les journalistes, témoins oculaires’’, titre L’Observateur, alors que Le Quotidien écrit que ‘’Me El Hadji Diouf et Cie obligent le Tribunal à revenir le 26 novembre’’.

Par ailleurs, la publication de la liste des joueurs de l’équipe nationale du football en vue du match du 9 octobre contre l’Ile Maurice a retenu l’attention des quotidiens sportifs.

’’Bayal Sall, Demba Bâ et Jacques Faty rappelés contre l’Ile maurice : une solution trouvée, d’autres questions soulevées’’, titre le Soleil des Sports, tandis que Walf Sports écrit que l’entraîneur national, Amara Traoré ’’avance sans risque’’.

En lutte, l’Observateur indique que le pomoteur Gaston Mbengue a ’’eu l’accord de Balla Gaye 1 et de Tyson pour un combat devant les mettre aux prises la saison prochaine’’.

APS

Samedi 25 Septembre 2010 - 14:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.