contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



REVUE DE PRESSE DU WEKK END : Sécurité, diplomatie, lutte avec frappe et politique font la Une des journaux





REVUE DE PRESSE DU WEKK END : Sécurité, diplomatie, lutte avec frappe et politique font la Une des journaux
Chacun des journaux reçus samedi à l’APS a, en solo, réservé sa Une à un sujet - sécurité, diplomatie, politique, etc. - et seuls Walf Sports et la Tribune titrent conjointement sur les affiches de lutte avec frappe du week-end.

‘’La main tendue de Wade divise l’APR’’, titre Walfadjri, qui explique que les ‘’apéristes’’, les militants du parti au pouvoir, ‘’ne parlent pas le même langage sur l’idée de [Abdoulaye] Wade de recomposer la famille libérale à l’Assemblée nationale’’.

L’ex-président de la République a souhaité, lors d’une réunion de son parti jeudi, que des retrouvailles soient scellées entre le Parti démocratique sénégalais (PDS), l’Alliance pour la république (APR) de Macky Sall et Rewmi d’Idrissa, deux de ses anciens Premiers ministres, qui sont aujourd'hui au pouvoir.

‘’[…] Djibril War, directeur de l’école du parti (APR) et Seydou Guèye, porte-parole de l’APR, n’ont pas le même point de vue sur la question’’, celle des retrouvailles que souhaite Wade, rapporte Walfadjri.

L’appel de Wade ‘’n’[a] pas que des soubassements politiques’’, selon Le Quotidien, qui soutient qu’‘’il y a surtout, en non-dit, les dossiers de ses deux enfants qui lui créent tant de soucis’’. Autrement dit, explique le même journal : M. Wade ‘’mesure l’ampleur des dégâts de ses enfants et veut pactiser avec l’APR’’.

Karim Wade, fils de l’ex-président de la République, a été auditionné il y a quelques jours par la gendarmerie pour sa gestion de dossiers d’Etat, tandis que sa sœur serait impliquée dans la gestion des fonds ayant servi à l’organisation du troisième Festival mondial des arts nègres (FESMAN 3) en 2010. Plusieurs prestataires de service réclament leur argent, plus d’un an encore après ce FESMAN dont elle était la déléguée générale.

L’Observateur révèle ‘’l’épatante fortune de Thierno Ousmane Sy’’, un ancien ministre, conseiller du président Abdoulaye Wade : une société d’affrètement d’avions, deux maisons au Sénégal, un appartement et une maison aux Etats-Unis, etc. ‘’Deux heures et trente minutes ont suffi à Thierno Ousmane Sy pour faire l’inventaire de ses biens’’, lit-on dans L’Observateur, qui se fait l’écho de l’audition de cet ancien ministre par la gendarmerie.

Le ‘’redressement’’ économique du pays est l’objet de la Une du Soleil, qui annonce que ‘’la France va accompagner le Sénégal’’. ‘’La visite du président Macky Sall en France a permis de passer en revue la coopération bilatérale entre les deux pays’’, lit-on dans Le Soleil, qui se fait l’écho du tête-à-tête du chef de l’Etat sénégalais avec son homologue français François Hollande, vendredi à l’Elysée.

Sud Quotidien s’intéresse aux ‘’menaces terroristes dans la sous-région’’ et annonce le président sénégalais ‘’Macky Sall sonne l’alerte en mobilisant toutes les forces de sécurité du Sénégal, tout en appelant la CEDEAO, l’Union africaine, le Conseil de sécurité des Nations unies à une +coordination urgente+ en matière de sécurité et de défense’’.

Le Populaire s’intéresse aux ‘’vérités de Darou Mouhty’’ à l’endroit du nouveau régime dirigé par Macky Sall. ‘’Que les nouveaux gouvernants travaillent et acceptent qu’on leur dise la vérité’’, écrit le journal, citant un responsable de la confrérie des Mourides. ‘’Le dirigeant se doit de cultiver la droiture et donner le bon exemple’’, recommande un dignitaire mouride à la nouvelle majorité, lors de la cérémonie officielle d’une fête religieuse à Darou Mouhty.

Le quotidien Enquête révèle que ‘’Rufin tient sa revanche’’, du nom de l’ex-ambassadeur de France au Sénégal, qui aurait été viré de son poste à la demande d’Abdoulaye Wade. Le même journal annonce que ‘’l’ambassadeur Nicolas Normand, proche des Wade, [est] sur siège éjectable’’.

‘’Y a le feu partout’’, écrit Walf Sports au sujet des combats de lutte avec frappe : Moussa Dioum-Sa Thiès et Zoss-Boy Niang.

‘’Les lutteurs Zoss, Boy Niang, Sa Thiès et Moussa Dioum n’ont pas aidé à la promotion de leur affiche de demain (dimanche). Hier, dans les locaux de la Radiotélévision sénégalaise (RTS), les lutteurs ont semblé cacher leur jeu, en attendant le jour du combat’’, rapporte La Tribune.

Les deux affiches sont montées par le promoteur de lutte Gaston Mbengue. Les combats se disputeront dimanche, au stade Demba Diop de Dakar.

APS

Samedi 7 Juillet 2012 - 12:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.