contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



REVUE DE PRESSE : Les ‘’12 engagements’’ de Niasse et le M23 à la une





REVUE DE PRESSE : Les ‘’12 engagements’’ de Niasse et le M23 à la une
Les quotidiens évoquent, maridi, les ‘’12 engagements’’ du candidat de la coalition Bennoo Siggil Senegaal (BSS), Moustapha Niasse, et la convocation de responsables du Mouvement du 23 juin à la police.

Le candidat de BSS, Moustapha Niasse, a décliné, lundi à Dakar, ‘’ses grandes priorités’’ en vue de l’élection présidentielle du 26 février prochain, parmi lesquelles le retour de la paix en Casamance, annonçant notamment ’’une reprise en main’’ de ce dossier.

‘’Dès les premiers jours de l’instauration du pouvoir nouveau qui sera le nôtre, le dossier casamançais sera repris en main. Nous allons ramener la paix en Casamance par le dialogue et la concertation en tendant la main à tout le monde’’, a dit M. Niasse lors d’une conférence de presse marquant sa première sortie publique, après sa désignation par la coalition, comme candidat de l’unité et du rassemblement.

‘’Les 12 engagements de Moustapha Niasse’’, affiche à sa une Sud Quotidien. ‘’Suppression du Sénat, réduction de la taille du gouvernement à 25 ministres et nombre de députés à 120, rendre la filière agricole aux paysans, augmentation des salaires des fonctionnaires des zones rurales : tels sont les 12 engagements que Moustapha Niasse, le candidat de candidat de Bennoo Siggil Senegaal à la présidentielle du 26 février a pris hier, lundi 19 décembre, face au peuple (…)’’, écrit le journal.

Selon le quotidien Direct Infos, Niasse ‘’s’engage à diminuer drastiquement le train de vie dispendieux de l’Etat, supprimer les titres de ministres-conseillers à la présidence’’. ‘’Dans le costume du candidat de Bennoo, Niasse dévoile ses batteries’’, souligne Walfadjri.

‘’Moustapha Niasse, écrit le journal, ne veut pas d’un changement au sommet qui n’ouvrirait pas la voie aux réformes institutionnelles économiques et sociales (….)’’. Le candidat de BSS veut faire ‘’retrouver (aux Sénégalais) les conditions d’un exercice du pouvoir qui impulse le travail dans la liberté, le retour à l’éthique républicaine (…) le respect des droits humains, dans la sécurité et la paix’’, ajoute Walf.

Moustapha Niasse ‘’déroule sa feuille de route’’, selon L’Office qui n’en voit pas moins ‘’un nouveau challenger sous de vieux habits’’.

Les journaux reviennent aussi sur la convocation d’Alioune Tine, président de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO) et leader du Mouvement du 23 juin, à la Division des investigations criminelles (DIC).

Selon le journal Le Quotidien, ‘’+le congrès du peuple+ que compte organiser le mouvement qu’il coordonne et qui coïncide avec le congrès d’investiture (vendredi et samedi) du Parti démocratique sénégalais (PDS) a été le point focal des enquêteurs qui l’ont libéré vers 23 heures’’.

Pour le journal L’Observateur, ‘’le pouvoir ne veut pas de Dakarois +debout+’’ en perspective des ‘’manifestations du 23 décembre 2011’’. C’est la ‘’panique au sommet de l’Etat au sujet des affiches publicitaires’’, écrit le journal. ‘’+Contre la vie chère, debout, contre la violation de la Constitution, debout+, tels sont les contenus des affiches qui ont secoué le sommet de l’Etat à telle enseigne que les réalisateurs ont été convoqués au Commissariat central de Dakar une heure après que les affiches ont été posées. A leur sortie d’audition, ils ont été sommés de les enlever dans les plus brefs délais’’, ajoute L’Observateur.

Selon le journal Enquête, ‘’la police (a installé) un régime d’enfer’’ avec la coïncidence entre le congrès du peuple et le congrès d’investiture de Wade. Enquête informe par ailleurs qu’un député britannique a demandé à Wade ‘’de ne pas se présenter’’ à la présidentielle, après la sortie du Congrès américain.

Mais selon le journal Le Pays, Pape Diop, président du Sénat, ‘’met les sénateurs en ordre de bataille’’, en guise de ‘’riposte aux parlementaires américains critiquant la candidature de Wade’’.

PiccMi.Com

Mardi 20 Décembre 2011 - 12:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.