contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



RIM donne à l'Inde accès au Blackberry Messenger



Research in Motion a confirmé ce jeudi 13 janvier qu'une solution technique avait été trouvée suite aux demandes du gouvernement indien.



RIM donne à l'Inde accès au Blackberry Messenger
Les autorités avaient menacé RIM d'un arrêt de ses services dans le pays s'il ne fournissait pas une solution avant le 31 janvier afin de pouvoir surveiller des messages de Blackberry Messenger.

En revanche, RIM est resté ferme concernant les messageries professionnelles chiffrées: il n'est pas possible de fournir un accès aux données. Celles des messageries grand public peuvent en revanche être interceptées. La solution consisterait à changer l'architecture du service Blackberry Enterprise Server (BES) mais RIM s'y refuse pour ne pas ouvrir la porte à n'importe quelle demande de la part de gouvernements qui aimeraient bien tout contrôler.

«L'architecture de sécurité est la même partout dans le monde et RIM n'a réellement pas la possibilité de fournir à ses clients les clés de chiffrement», a déclaré le groupe.

Dans le même temps, et à quelques milliers de kilomètres de là, RIM et Blackberry ont annoncé un filtrage plus resserré en Indonésie concernant les contenus pornographiques sur téléphone. Le ministre indonésien des Communications et de l'Information avait menacé de révoquer le permis d'exploitation au pays.

L'Indonésie compte 237 millions d'habitants, l'Inde près d'1 milliard 200 millions... «business is business»!

Mr.Cmr - PiccMi.Com

Samedi 15 Janvier 2011 - 08:32



Dans la même rubrique :
< >

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.