contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire
PiccMi.Com



Redressement fiscal : Le fisc bloque les comptes de Yérim Sow et lui réclame 2 milliards





Redressement fiscal : Le fisc bloque les comptes de Yérim Sow et lui réclame 2 milliards
La Direction générale des impôts et domaines (Dgid) a émis un avis à tiers détenteur auprès de toutes les banques de la place pour bloquer les comptes de la société Telyium appartenant à l'homme d'affaires, Yérim Sow, informe “L'Observateur”. Ce dernier doit, selon le journal, plus de deux milliards de Fcfa à l'Etat du Sénégal.

D'autres hommes d'affaires sénégalais, démasqués par le rapport de la banque suisse, Hsbc, font également la queue à la Dgid, pour se mettre à jour avant qu'une mesure similaire ne les frappe.

En effet, note “L'Observateur”, la Direction générale des impôts et domaines est décidée à ne protéger personne. L'Etat ira jusqu'au bout pour recouvrer ses avoirs. Lors de son passage à l'Assemblée nationale la semaine dernière, le ministre de l'Economie et des Finances, Amadou Bâ, avait annoncé la couleur, en ce qui concerne les fuites de capitaux dénoncées par le rapport sur la banque suisse Hsbc. “Ce sont des choses que nous avons l'habitude de voir, en tant que spécialistes des questions fiscales. Régulièrement, nous demandons des renseignements aux pays avec lesquels nous avons des conventions en matière fiscale et nous recevons des informations concernant des Sénégalais qui ont des avoirs à l'extérieur. Nous avons pris connaissance de ces informations. Les services spécialisés de la Direction générale des Impôts et domaines sont en train de travailler sur ces informations en en tireront toutes les conséquences, dans le respect des droits”, disait l'argentier de l'Etat.

Avec Seneweb


Lundi 16 Mars 2015 - 13:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.