contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Reportage - Présentation de l’ancien ministre de l’Intérieur au Parquet général : Pas à pas derrière Ousmane Ngom





Reportage - Présentation de l’ancien ministre de l’Intérieur au Parquet général : Pas à pas derrière Ousmane Ngom
L’instant est troublant. La fumée, dégueulée par les deux véhicules 4X4 de la Section de recherche de la gendarmerie, altère le vent du palais de justice de Dakar sous haute surveillance. Des éléments de la Brigade d’intervention polyvalente (Bip) avancent à petits pas sous le tunnel qui jouxte la Cave. Leurs biceps sont dissuasifs, leur visage ferme. Ils adoptent une démarche chaloupée. L’un d’eux tient une enveloppe grand format entre les mains. Sans doute les Pv d’auditions de l’ancien ministre de l’Intérieur qui a connu une journée mouvementée, une longue nuit d’interrogations.

Il est 12h 20. Me Ousmane Ngom débarque dans les locaux du palais de justice Lat Dior de Dakar. A sa descente d’un véhicule 4X4 bleu, il est subitement conduit sous bonne es­corte à l’intérieur de la cave. Sur pla­ce, l’hôte du procureur de la Répu­bli­que s’installe sur une chaise en bois, la mine abattue, après 24 heures de garde à vue. Habillé d’un boubou demi-saison (tenue Oba­sanjo) de couleur bleue ciel, il avance vers son destin. A l’entrée de la cave, des éléments de la Brigade d’intervention polyvalent (Bip) en civile sont sur le qui-vive.

Il est 13 heures. Me Ousmane Ngom, sous mandat d’amener, est conduit au Parquet niché au deuxième étage du Tribunal de Dakar. L’an­cien ministre de l’Intérieur prend le couloir qui conduit aux escaliers menant à l’étage du bureau du procureur près la Cour d’appel de Dakar. Ici, Ousmane Ngom est prié d’attendre au niveau du secrétariat, avant de faire face au magistrat du Tribunal régional hors classe de Dakar. Il sera finalement libéré «sur convocation, pour la semaine prochaine», selon ses avocats Mes Moustapha Dieng et Abdou Dialy Kane. Le responsable libéral sera à nouveau devant le magistrat de la Cour d’appel, la semaine prochaine pour des enquêtes supplémentaires. Depuis hier, il a recouvert la liberté. Et aussi la voix.

Le Quotidien

Vendredi 22 Juin 2012 - 12:29



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 14 Octobre 2017 - 11:19 Côte d'Ivoire : crash d'un avion cargo


Nouveau commentaire :
Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.