contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Revue de presse du 19 08 2011 : La SOPROSEN et divers sujets à la une (AUDIO)



La Société pour la propreté du Sénégal (SOROSEN), nouvellement créée, et d’autres sujets d’actualité constituent le menu des journaux reçus vendredi à l’APS.



Revue de presse du 19 08 2011 : La SOPROSEN et divers sujets à la une (AUDIO)
‘’2,8 milliards pour les ordures’’, titre Sud Quotidien qui souligne que ‘’l’Etat du Sénégal prévoit d’engager annuellement plus de 28 milliards de francs dans la vente des ordures à une société américaine’’.

Le Soleil annonce la création de la SOPROSEN, une ‘’société nationale pour gérer les ordures’’. Cette structure, écrit le journal ‘’s’occupera de la collecte sur toute l’étendue du territoire national. Pour la première fois, les déchets biomédicaux et les déchets des abattoirs seront pris en compte’’.

Mais, l’arrivée de la SOPROSEN n’est pas du goût de la mairie de Dakar, selon Thiey Le journal qui affiche à sa une : ‘’Retrait des ordures à la mairie de Dakar : Khalifa Sall se fâche et entraîne l’entente CADAK CAR’’.

Le président de l’Entente CADAK CAR, Khalifa Ababacar Sall, a qualifié de ‘’régression’’ le projet de loi portant création de la Société pour la propreté du Sénégal (SOPROSEN), adopté jeudi à une large majorité par les députés.

’’Ce projet de loi organise le transfert de la gestion de toute la filière déchet, ainsi que toutes les ressources financières et matérielles y afférentes’’, indique M. Sall dans un communiqué transmis à l’APS, estimant qu’’’à ce titre, il constitue une nette régression’’.

Les journaux L’Office et Le Pays s’intéressent à la visite de Me Wade, samedi, chez le marabout Cheikh Béthio Thioune. A la une de L’Office, Béthio déclare : ‘’Je passe l’éponge sur nos différends’’. Le patron des ‘’Thiantacounes’’ a sonné la ‘’mobilisation’’ de ses disciples, indique Le Pays.

Walf Grand-Place revient sur les ‘’dessous’’ de l’audience accordée, jeudi par le chef de l’Etat au lutteur Balla Gaye 2. ‘’Je vais m’activer pour la réélection de Wade’’, déclare le lutteur, cité par Walf Grand-Place.

Sur le même sujet, dans un style ironique, Le Quotidien titre : ‘’Une écurie de lutte pour le combat électoral de 2012, le promoteur Wade décroche Balla Gaye 2’’.

En sous-tittre, le journal ajoute : ‘’Montant du cachet : 500 millions, un 4X4, 2 [voitures] L200, un minibus, promesse d’un centre d’entraînement à Guédiawaye’’. C’est la ‘’grande offensive’’, selon L’Observateur qui titre : ‘’Wade, un vieux charmeur dans l’arène’’.

A sa une, L’As annonce : ‘’Cheikh Tidiane Mbaye renonce à ses avantages’’ pour la présidence d’administration de la SENELEC.

A propos du fichier électoral, Le Populaire fait état des ‘’suspicions’’ de Bennoo Siggil Senegal sur les inscriptions des militaires. ‘’Les chiffres de 160.000 militaires inscrits posent problème à l’opposition’’, écrit le journal.

Walfadjri rapporte la ‘’bataille rangée entre jeunes libéraux’’, jeudi, lors de l’investiture du secrétaire général de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (UJTL), une structure du Parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir). ‘’La permanence du PDS transformée en arène de lutte’’, titre Walfadjri.

‘’L’Etat renouvelle le matériel agricole’’ pour appuyer le monde rural, note Le Soleil. ‘’L’Etat du Sénégal a mis hier, jeudi, à la disposition du monde rural un important lot de matériel pour la culture attelée. D’une valeur de 600 millions de francs, cet équipement composé de houes et de semoirs sera cédé aux producteurs à des prix fortement subventionnés’’, écrit le journal, qui cite le ministre de l’Agriculture Khadim Guèye.

OID/ESF

Avec A.P.S &SUD FM



Vendredi 19 Août 2011 - 10:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.