contenu de la page
Connectez-vous S'inscrire



Roland-Garros: Roger Federer en demi-finales



Roger Federer s'est qualifié pour les demi-finales de Roland-Garros en battant Gaël Monfils en trois sets (6-4, 6-3, 7-6). Le Suisse affrontera Novak Djokovic en demies. De son côté, Murray a sorti Troicki en huitièmes.



Roland-Garros: Roger Federer en demi-finales
Une classe d'écart entre Federer et Monfils
Gaël Monfils est passé à côté d'une place en demi-finale. Et, jamais deux sans trois, c'est encore Roger Federer qui a mis fin aux rêves du Français. Pour la troisième fois en quatre ans, le Parisien a donc subi la loi de l'impitoyable suisse (6-4, 6-3, 7-6). Et pourtant, le n°9 mondial a eu l'occasion de faire douter le Suisse en début de match. C'est un Federer emprunté que l'on retrouve lors du premier set. Le n°3 mondial met un peu de temps à se régler. Une aubaine dont ne profite pas le Français même si celui-ci a mené (3-1) en début de rencontre. Visiblement émoussé après le match marathon face à David Ferrer, le Français ne parvient pas à emballer ce premier set. Pire, il devient attentiste, recule et semble se crisper. Federer ne se fait pas prier et, sur sa première occasion gagne le premier set 6-4.

Gaël Monfils semble tétanisé sur le court. Pire, le Français commet beaucoup trop d'erreurs (53, dont 11 doubles fautes), et son coup droit est défaillant. Et que dire de la première balle du Suisse, toujours efficace. Le deuxième set confirme cette impression d'impuissance pour Monfils. En effet, le Français n'a remporté qu'un seul point gagnant pour vingt fautes directes. Tout est joué, Roger Federer assoie sa supériorité en s'adjugeant logiquement la deuxième manche 6-3. Le troisième set peut donner des regrets au Français, qui avait retrouvé par intermittence sa hargne. Mais le Suisse, qui n'a jamais été réellement inquiété, a attendu le jeu décisif pour ajuster le coup fatal. Il y avait bel et bien une classe d'écart sur le court Philippe-Chatrier.

La déception était palpable après le match pour Gaël Monfils, qui a cependant confirmé la supériorité du Suisse. « J'ai eu des opportunités dans chaque set, j'aurais pu aller le chercher un peu plus, a-t-il déclaré sur France Télévisions. Mais il était encore trop fort pour moi aujourd'hui. Je suis déçu d'avoir perdu en quarts, j'aurais aimé aller un peu plus loin. On va dire que j'ai fait un tournoi pas trop mal. » Roger Federer a montré qu'il était en pleine forme. Depuis le début de la quinzaine, il n'a pas laissé le moindre set, et son niveau de jeu est impressionnant. Le Suisse se hisse donc dans le dernier carré et affrontera Novak Djokovic pour une place en finale.

Murray finit le travail
Les deux joueurs s'étaient quittés lundi soir à deux sets partout dans une douce nuit parisienne. Andy Murray et Viktor Troicki savaient qu'ils retrouveraient le Suzanne-Lenglen pour quelques poignées de minutes ce mardi. Mais ils ne se doutaient pas que leurs retrouvailles seraient aussi fraîches. Est-ce cette atmosphère humide qui perturbait l'Ecossais ? En tout cas Andy Murray n'est pas vraiment percutant à l'allumage. Il lui faudra plus de sept minutes pour remporter sa première mise en jeu. « J'étais nerveux au début du cinquième set. » reconnaîtra Murray à la fin du match au micro de France Télévisions.

Et ça se voit. La tête de série numéro 4 se fait breaker. Troicki mène 4-2 avant de confirmer en remportant son service. Cela commence à sentir très bon pour le Serbe. « Il a alors baissé d'intensité d'un seul coup alors que de mon côté, je me sentais de mieux en mieux » analyse Andy Murray. L'Ecossais s'engouffre dans la brèche et prend à la gorge son adversaire qui ne parvient plus à avancer. Murray, lui, ne manque plus rien et empoche cinq jeux d'affilée. Résultat, il décroche son ticket pour les quarts de finale après cette victoire en cinq manches (4-6, 4-6, 6-3, 6-2, 7-5) A priori plus du tout inquiété par sa blessure à la cheville droite, le finaliste des deux derniers Open d'Australie a surtout un coup à jouer au prochain tour où il affrontera Juan Ignacio Chela, 34eme joueur mondial.

src : sport365.fr


Mercredi 1 Juin 2011 - 12:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.